Accueil » Vie publique » Stade Philippe-Marcombes : Une renaissance pour 2021
Une vue du futur complexe sportif urbain. Photo: Ville de Clermont-Ferrand.
Sports Vie publique

Stade Philippe-Marcombes : Une renaissance pour 2021

Construit en 1922, le stade Philippe-Marcombes va renaître de ses cendres dans le cadre d’un vaste projet de rénovation. L’activité sportive est bien sûr l’épicentre du projet mais la volonté de la municipalité clermontoise est aussi de proposer une zone de rencontre et d’échange, avec la création d’un parc. Un projet destiné à lier le passé et le futur, dont la première pierre a été posée sous l’œil avisé de l’ancien cycliste Raphaël Géminiani.

Un pôle de vie au cœur de l’agglomération

Une vue virtuelle de l’ensemble du site. Photo: Ville de Clermont-Ferrand.

Célèbre pour son vélodrome, appelé à disparaître, le site du stade Philippe-Marcombes est un pôle de vie essentiel au centre de la métropole clermontoise. Avec des activités sportives pour les licenciés du Clermont-Université-Club (CUC) mais aussi un circuit pour effectuer son footing dominical, le stade Philippe-Marcombes est un lieu de rencontre et d’échange autour de la pratique sportive. Pour ce site quasi centenaire, il est aujourd’hui grand temps de faire peau neuve comme en témoigne la volonté du maire, Olivier Bianchi, d’assurer une transition raisonnée :« Par ce projet ambitieux, nous souhaitons marier des enjeux pour la politique de la ville. Ainsi, c’est un grand parc urbain de 6,7 hectares destiné au sport, à la promenade et à la santé mais aussi aux activités culturelles, que nous allons proposer à la population locale. Nous voulons ouvrir ce nouvel espace sur la ville pour favoriser le vivre ensemble, en proposant un espace vert rythmé par la vie associative et sportive locale. » Un projet qui va se développer en plusieurs phases avec une livraison complète attendue à l’horizon 2021, pour une ouverture 365 jours par an au plus grand nombre.

 

Un projet à 37 millions d’euros destiné à l’ensemble de la communauté.

R. Géminiani et O. Bianchi lors de la pose de la première pierre. Photo: Olivier Perrot.

C’est le cabinet d’architecture allemand Auer Weber, associé localement avec MBA-architecture, qui a obtenu la mise en œuvre du projet. Une réalisation d’un nouveau pôle de vie qui est assuré par un financement public-privé, pour un budget global de 37 millions d’euros. Le futur site se dote d’un parcours sportif, un skate-park, une terrasse panoramique avec vue sur les puys, une allée arborée pour les promeneurs mais aussi l’ensemble des équipements sportifs (tennis, foot, rugby, athlétisme…) remis aux normes. Une tribune de 1.600 places agrémente l’ensemble du site avec la présence de bâtiments administratifs en son sein. Pour matérialiser cette transition entre passé glorieux et futur prestigieux, Raphaël Géminiani a gratifié la présentation de sa présence, toujours vive malgré ses 92 ans : « J’ai gagné l’étape du Tour de France 1951 entre Limoges et Clermont-Ferrand, dont la ligne d’arrivée était située sur le vélodrome. Quand on aime le sport, on est obligé de passer à moment ou un autre par le stade Philippe-Marcombes. J’espère qu’il jouera son rôle social pour rapprocher les gens autour du sport et du bien-être et donnera aux jeunes un horizon sportif ! »

 Avec une livraison complète prévue pour 2021, le stade Philippe-Marcombes devrait renaitre de ses cendres, tel un phénix, pour continuer à produire les futurs champions clermontois tout en tissant du lien social dans la métropole.

Le projet en quelques chiffres clés :

30.000 M2 de structures sportives

9.700 M2 de parc urbain

Budget global : 37 millions d’euros

Avec la participation :

  • De l’état par l’intermédiaire du Centre national pour le développement du sport pour 1 million d’euros
  • Du département pour 4 millions d’euros
  • De GRDF pour 49.000 euros
  • Du Clermont-Université-Club pour 50.000 euros

Fin de la première tranche de travaux en juillet 2019 pour la mise en œuvre d’un tournoi international de tennis.
Livraison complète prévue pour le premier semestre 2021.

Pour rappel, le stade Philippe-Marcombes accueille chaque année près de 145.000 visiteurs.

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite