Accueil » Archives pour Yves Meunier
Yves Meunier

Bourbonnais originaire de Gannat où il s’est essayé au rugby sous le maillot de l’ASG pendant une douzaine d’années. Diplômé d’Etudes Supérieures en Sciences Economiques à l’Université de Clermont. Journaliste à France3 Région de 1972 à 2007. Aujourd’hui impliqué avec des amis dans une aventure viticole du côté de Saint-Emilion et toujours en prise avec le sport auvergnat au sein de l’Union des Journalistes de Sports en France.

Hors-Jeu

Auteur : Yves Meunier

Chroniques

Le foot serein, l’ovale en mode survie

« Les événements de plus de 5000 personnes restent interdits jusqu’au 30 octobre » L’annonce faite le 11 août par le Premier ministre n’a pas du tout le même impact sur nos deux clubs pro, les premiers à reprendre la compétition dans leurs enceintes. Sérénité au Montpied, inquiétude au Michelin avec, des deux côtés, une grosse application à satisfaire aux contraintes sanitaires.

Chroniques

Pas de blues pour le businessman

Désormais retraité des feuilles de matchs, Davit Zirakashvili, dit Dato, n’a pas attendu qu’un méchant virus vienne rebattre les cartes du rugby pro pour organiser sa reconversion. Son escapade rochelaise comme pigiste-consultant auprès de la mêlée maritime ne l’éloignera pas de ses affaires. D’autant qu’en fin de bouche, les Marennes-Oléron distillent un petit arôme de noisette.

Chroniques

A vos masques… Prêt…Partez

Dans l’espoir que les affaires sportives reprennent à la fin de l’été et en redoutant les conséquences économiques de la crise sanitaire, nos clubs pro font chauffer les calculettes afin d’évaluer les pertes présentes et à venir qui pourraient les mettre en grande difficulté. Du rugby au foot en passant par le basket et le volley, les projections ne sont pas tout à fait les mêmes.

Chroniques

Armageddon (le combat final)

Même si le président de l’OL persiste à contester l’arrêt définitif de la Ligue1 qui contrarie ses projets et même si le Clermont Foot peut se sentir floué par le gel de la compétition en Ligue2, la LNF aura eu au moins le mérite de prendre une décision claire et nette. Tout le contraire du scénario branquignolesque offert par le syndicat de copropriétaires qui tient les destinées du rugby pro dont l’avenir s’assombrit.

Chroniques

« Game over ! »

Si le nuage de Tchernobyl avait eu officiellement le bon goût de ne pas franchir nos frontières, le Covid-19 n’a rien respecté. Et notre monde du XXIème siècle où les droits de chacun avaient pris l’habitude de s’asseoir sur les devoirs de tous, en prend un grand coup dans la gueule. La détresse sanitaire va se doubler d’une crise économique historique à laquelle le sport professionnel n’échappera pas.

Chroniques

Big Brother is watching you! (1)

ll n’est guère de séries policières qui n’accordent un rôle prépondérant au médecin légiste. Il dissèque, farfouille, observe, analyse, éparpille façon puzzle afin de mettre ses collègues sur la bonne piste pour façonner une culpabilité. Au rugby, le rôle est tenu par l’arbitre vidéo.

Chroniques

Ça balance pas mal à Paris…

 "Les claquettes c’est plus de notre époque/ La Metro Goldwin Mayer c’est plus la meilleure/Ça balance pas mal à Paris, ça balance aussi... » 48 ans après sa sortie, le tube du duo France Gall / Michel Berger sera-t-il l’hymne des J.O. de Paris 2024 ? En attendant, la cure de jouvence olympique a installé une certaine grogne chez les recalés du programme concocté par le Comité d’Organisation. Et ça continue, encore et encore.

Chroniques

« Avec nos meilleurs vieux! »

Ding-dong ! « Votre attention…le vol spécial Fiji Airways en provenance de Suva est annoncé avec vingt minutes de retard ». Dans le hall des arrivées de l’aéroport de Clermont-Aulnat, Jean-Pierre Romeu jette un coup d’œil à sa montre en se disant que « bon, vingt minutes de plus ou de moins, ce n’est pas grave, pourvu qu’ils arrivent ! »

Chroniques

Vouloir, c’est pouvoir

La concurrence entre médias n’exclut pas la volonté commune de privilégier la diffusion d’une information responsable…en tous cas dans le domaine sportif. L’affaire n’était pourtant pas gagnée d’avance. A l’origine fut notre père à tous, Edmond Dehorter.