Accueil » Immobilier » Un marché immobilier marqué par la stabilité
La métropole clermontoise tire le marché de l'immobilier dans le Puy-de-Dôme- photo Olivier Perrot.
Économie Immobilier

Un marché immobilier marqué par la stabilité

La Chambre interdépartementale des notaires d'Auvergne a publié "Le baromètre 2018 de l'immobilier". Le marché connaît peu d'évolution en matière de prix et la métropole clermontoise en demeure le fer de lance.

Les notaires sont des experts en matière d’immobilier. Ils tiennent à le rappeler. A l’image de Stéphane Barre, le président de la Chambre interdépartementale des notaires d’Auvergne. « Nous traitons en effet l’ensemble d’un dossier immobilier, gérant les ventes du début à la fin. Conseils, avant-contrat, montage du dossier, rédaction de l’acte authentique et conservation de celui-ci sont autant d’étapes d’intervention. Il nous arrive même de nous occuper aussi de négociation » souligne le président, lui-même installé au Puy-en-Velay. Les 240 notaires de l’ancienne région Auvergne, en tant qu’officiers publics, sont aussi les garants de la sécurité juridique des actes immobiliers.

48% des ventes dans le Puy-de-Dôme

Stéphane Barré, président de la Chambre interdépartementale des notaires d’Auvergne

Ancrés à leur territoire, les notaires auvergnats publient chaque année un « baromètre de l’immobilier », indiquant les grandes tendances du marché: prix des logements, spécificités locales et départementales. A lui tout seul, le département du Puy-de-Dôme représente 48% des ventes enregistrées dans l’ensemble de l’Auvergne en 2018: soit un peu plus de 15.000 dans le département pour 31.218 au total. Et s’il se révèle être la locomotive auvergnate, le Puy-de-Dôme est lui-même tiré par la seule métropole clermontoise. « Les appartements anciens se vendent bien en ville, contrairement aux zones rurales. Quant au neuf, il est souvent considéré comme un placement, pour faire de la défiscalisation… Mais il ne faut pas oublier qu’au bout de 5 ou 10 ans, le neuf devient de l’ancien et qu’en cas de revente, il peut entraîner une importante moins-value » soulignent les notaires de la chambre.

Le neuf, outil de défiscalisation

En 2018, le prix médian des maisons a augmenté de 2,3% dans le département (soit -0,2% pour les cinq dernières années), pour une moyenne située à 155.000 €. Quant aux appartements, leur prix médian au m² s’élève à 1740€. A Clermont, il faut débourser en moyenne 1860€ au m² pour s’offrir une maison et 1710€ au m² pour investir dans un appartement ancien. En ce qui concerne le neuf, la fourchette varie entre 3500€ et 5000€ au m². Enfin, le taux de crédit bancaire pour accéder à la propriété (1,5% en moyenne) demeure favorable.

 

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite