Accueil » maison

Mots-Clés : maison

Chroniques

Maisons hasardeuses

Dans une maison construisez d’abord le toit. Vous serez tout de suite à l’abri. Les plaies d’une maison sont bien connues : la foudre contre laquelle on a les paratonnerres, les rats contre lesquels on a les chats et les voisins contre lesquels il n’y a pas grand-chose à faire. J’ai trop bien dressé mon chien de garde. Il m’interdit rigoureusement de franchir la porte de ma maison. Il avait pour sa maison un attachement touchant. Quand il pleuvait, il montait éponger le toit avec son mouchoir. J’ai acheté une maison à monter tout seul. Depuis dix ans je fais du camping dans...

Chroniques

Maisons hasardeuses (3)

La planète est, paraît-il, notre maison commune, mais il y en a qui occupent les plus grandes pièces. Dites je réside. Ça a plus d’allure que j’habite ou je crèche. J’ai fait une expérience de colocation avec moi-même, mais ça n’a pas marché. Les gens très croyants rêvent d’habiter un gratte-ciel pour être plus près du Seigneur. Avant, on plantait sur son toit un drapeau pour montrer qu’on avait terminé sa maison. Maintenant, c’est pour montrer qu’on a gagné la Coupe du monde de foot. Si l’on habite une péniche, peut-on dire qu’on a...

Chroniques

Maisons hasardeuses (2)

Celui qui habite dans un virage au bas d’une côte sait qu’une porte n’est jamais vraiment fermée et qu’on ne connaît pas toujours celui qui vient dîner le soir. Accrochez à votre porte une pancarte « Attention, chien méchant », vous ferez plaisir à votre petit caniche qui a la trouille de son ombre. Une porte condamnée peut-elle faire appel ? Le vent est l’ami des isolés. Il secoue leur porte et leur donne l’illusion qu’on leur rend visite. N’ouvrez jamais votre porte à un inconnu. Vous pourriez constater que vous le connaissez. Ceux qui mettent des rideaux à leurs fenêtres sont souvent ceux...

Chroniques

Maisons hasardeuses (1)

Dans une maison construisez d’abord le toit. Vous serez tout de suite à l’abri. Les plaies d’une maison sont bien connues : la foudre contre laquelle on a les paratonnerres, les rats contre lesquels on a les chats et les voisins contre lesquels il n’y a pas grand-chose à faire. J’ai trop bien dressé mon chien de garde. Il m’interdit rigoureusement de franchir la porte de ma maison. Il avait pour sa maison un attachement touchant. Quand il pleuvait, il montait éponger le toit avec son mouchoir. On met des numéros aux maisons pour que s’y retrouvent les facteurs et les...