Accueil » Sports » Paris-Dakar : Georges Groine se souvient
Georges Groine entouré de ses souvenirs de "Dakar".
Sports Vendredi

Paris-Dakar : Georges Groine se souvient

C'est la veillée d'arme pour les concurrents du Dakar 2018 qui s’élancera samedi 6 janvier de Lima (Pérou). En la circonstance, Clermont se souvient de ses attaches avec la célèbre course. Ville départ en 2004, elle a longtemps été représenté par Georges Groine et son team éponyme. Une occasion unique de partager les souvenirs d’un historique du rallye-raid en Auvergne.

Il y 14 ans le Paris-Dakar 2004 prenait son envol de Clermont-Ferrand et sous la neige ! Depuis, le célèbre rallye-raid inventé par Thierry Sabine en 1979, a connu bien des péripéties, et a dû se délocaliser en Amérique du Sud pour des raisons de sécurité. Une nouvelle destination qui a effacé la métropole des road-books, mais la course reste toujours présente dans les esprits clermontois.

 

Un historique de la course avec 26 participations !

 

L’un des camions de Georges Groine dans le désert africain.

Et quand on évoque le « Dakar » en Auvergne on pense inévitablement à Georges Groine. Trois fois vainqueur de l’épreuve dans les années 80 en catégorie camion, c’est 26 participations à l’épreuve qui ont rythmé la carrière de l’ancien concessionnaire clermontois. Pilote, responsable d’assistance, directeur d’équipe ou encore en charge de la restauration, Georges Groine a fréquenté le bivouac avec de nombreuses casquettes : « On avait la volonté d’emporter avec nous des produits d’Auvergne pour les faire découvrir et d’organiser un buffet auvergnat à Dakar ! Notre première expérience a été compliquée par un camion à deux roues motrices pas très adapté au terrain. Mais on a tout de suite pris goût à cette course si particulière. » Cette première expérience l’ayant enchanté, Georges Groine s’est rapproché de son partenaire historique, Mercedes, afin de nourrir l’objectif de victoire : « Avec un matériel adapté et une assistance à ma disposition, on a pu remporter l’épreuve dans la catégorie camion. C’était un honneur pour nous de participer à cette aventure avec des grands champions et des personnalités. Avec Mercedes, nous sommes d’ailleurs les seuls à l’avoir emporté la même année en catégorie voitures (Jacky Ickx et Claude Brasseur) et en catégorie camions, c’était en 1983. »

 

D’une aventure humaine à un grand évènement mondial !

 

Avec l’actrice Chantal Nobel, sa copilote en 1985.

Au-delà de la compétition, Georges Groine a toujours loué l’aspect « aventure humaine » de l’épreuve. Avec le tragique accident ayant coûté la vie, entre autres, à Thierry Sabine et Daniel Balavoine en 1986, Georges Groine, l’un des premiers arrivés sur les lieux de l’accident a pu mesurer la réelle dangerosité de cette épreuve singulière : « Ce drame a été terrible, mais il a aussi contribué à la légende de la course. Avec mon équipe nous avons également payé un lourd tribut au Rallye. Trois de mes collaborateurs et amis nous ont quittés, eux aussi, dans des circonstances tragiques. C’est quelque chose qui m’a vraiment marqué tout au long de ma vie. » Depuis la première édition de l’épreuve en 1979 la qualité de l’organisation a énormément évolué. Devenu plus professionnel, et suivi dans le monde entier, le Dakar est aujourd’hui une grosse machine gérée par Amaury Sport Organisation, qui organise aussi le Tour de France. Mais cette évolution n’a-t-elle pas un peu fait perdre de son âme à cette course unique ?

« Si la course est partie en Amérique du sud, c’est qu’il n’y avait probablement pas d’autre solution. C’est l’occasion de découvrir de nouveaux horizons et de nouveaux paysages, de vivre la ferveur du peuple sud-américain. Mais je pense qu’on a perdu un peu de l’âme de cette épreuve, qui est aujourd’hui beaucoup plus cadré et laisse une moindre part à la navigation. Je ne sais pas si le partage entre concurrents et habitants est aussi fort qu’avant, car les bivouacs ont disparu au profit des hôtels. »

 Mais à 83 ans et malgré des problèmes de vue, Georges Groine sera une fois encore fidèle devant son écran de télévision pour suivre l’ensemble des retransmissions et se remémorer les exploits de son glorieux passé.

 

 

40e édition du Dakar 2018 (la 10e en Amérique du sud) : Du 6 au 20 janvier 2018. Plus de 9000 km de course, dont environ 4500 chronométrés, à travers trois pays (Pérou, Bolivie et Argentine). La course sera comme chaque année retransmise sur les antennes de France Télévision.

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite