Accueil » Sports » Stade Clermontois Boule : le bouchon Lyonnais comme à la maison
La boule lyonnaise a désormais son antre à Clermont-Ferrand. Photo: Agence Kinic.
Sports Week-End

Stade Clermontois Boule : le bouchon Lyonnais comme à la maison

Fort d’un boulodrome flambant neuf depuis le printemps, le Stade-Clermontois Boule a nettement développé ses activités en 2018. Dans le sillage de son président, Julien Pradines, le club du nord de Clermont-Ferrand multiplie les événements pour faire vivre son nouveau repère. Ce week-end, c’est un affrontement avec Cournon qui animera ce haut lieu de la boule lyonnaise.

Une partie de pétanque ou de sport-boule ?

J. Pradines, un Président heureux de son nouvel équipement. Photo: Agence Kinic.

La boule lyonnaise (connue également sous le nom de sport-boule) n’est pas la discipline la plus pratiquée, mais demeure particulièrement spectaculaire. Après plusieurs années de cohabitation avec le jeu traditionnel, le Stade Clermontois Boule a pris possession de son nouveau boulodrome au mois de mai dernier pour le plus grand plaisir de son président, Julien Pradines : « Nous partagions jusqu’à présent nos installations avec les pratiquants de la pétanque classique. La cohabitation n’était pas toujours évidente. En effet, pour pratiquer la boule lyonnaise, nous avons besoin de terrains parfaitement lisses, là où les joueurs de pétanque préfèrent des terrains plus caillouteux. » Le vœu du club a été exaucé par la municipalité avec la mise en œuvre d’un site dédié uniquement à la pratique du sport-boule et situé proche du cinéma Val-Arena dans la zone de Clermont-Nord. Une réalisation qui s’inscrit dans le cadre d’un grand plan de rénovation des quartiers environnants.

 

Un investissement de 3,5 millions d’euros pour attiser les vocations

O. Bianchi lors de l’inauguration. Photo: Ville-de-Clermont.

Lors de l’inauguration du nouveau site de 3000 m² en mai dernier, le maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi, était présent et a sorti les boules pour marquer sa présence au fer blanc. Avec un investissement global de 3,5 millions d’euros, ce nouveau boulodrome doit devenir une place forte dans les quartiers nord de la ville,au beau milieu d’autres projets et équipements. Pour leur part, Julien Pradines et le Stade Clermontois espèrent tirer bénéfice de ce renouveau : « nous bénéficions dorénavant de superbes installations afin de participer aux grandes épreuves nationales et d’accueillir le public dans les meilleures conditions. Grâce à cet outil, nous avons aussi et surtout l’ambition de développer la pratique de la boule lyonnaise à Clermont et de former de nouveaux joueurs. » 

Clermont-Cournon: décisif

 La boule lyonnaise compte aujourdhui un peu moins de 600 licenciés dans le Puy-de-Dôme. Le nouveau bâtiment (disposant de 10 terrains) devrait permettre, à terme, d’augmenter les effectifs. Quant à la ville de Clermont, au-delà du sport-boule, elle envisage, à l’avenir, de se servir de l’équipement pour organiser de grandes épreuves nationales et internationales.

Et dès ce samedi, le boulodrome résonnera au son de ces boules si caractéristiques, avec un match opposant le Stade Clermontois à Cournon : « Ce sera le dernier match de la saison régulière du championnat. Si nous terminons premiers de notre groupe, nous nous qualifierons directement pour les quarts de finale, avec à la clef une montée en division supérieure »  souligne Julien Pradines. Les Cournonnais doivent, quant à eux, assurer leur maintien, dans une rencontre qui sera décisive. Une occasion idéale pour découvrir une discipline aussi passionnante que spectaculaire, puisque l’entrée sera gratuite.

 

Stade Clermontois Boule – Cournon, le samedi 12 janvier à partir de 14h au boulodrome de Clermont-Nord. Pour plus d’informations et de renseignements : www.stadeclermontoisboules.com

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite