Accueil » Sports » Quand la légende s’écrivait sur les pentes du puy de Dôme
12 juillet 1964: Anquetil et Poulidor au coude à coude- photo D.R.
Histoire Sports

Quand la légende s’écrivait sur les pentes du puy de Dôme

Au pied du puy de Dôme, la Maison de site accueille une exposition largement consacrée au fameux duel Anquetil-Poulidor, sur les pentes du volcan en juillet 1964.

Un été masqué, un juillet sans Tour de France… Ce Tour, qui reviendra enfin à Clermont, se fait décidément attendre. Et il est l’objet de bien des convoitises … Les expositions se bousculent pour l’évoquer. A l’image de celle organisée par la ville de Clermont à la Salle Gilbert-Gaillard. Le Conseil départemental, pour sa part, met en exergue un épisode bien particulier de l’histoire du Tour. Sans aucun doute l’un des plus célèbres, aussi. Il s’est déroulé le 12 juillet 1964 et réunit Jacques Anquetil et Raymond Poulidor, deux “ennemis” intimes, deux héros français dissemblables d’une époque où le cyclisme était le sport le plus populaire.

L’ultime occasion… gâchée

Anquetil, le blond, coureur racé, à la pédalée élégante, roi du contre-la-montre et maître tacticien. Poulidor, le brun, courageux, excellent grimpeur mais polyvalent, dont la malchance fera la légende. Anquetil, managé par le roublard Raphaël Géminiani ; Poulidor, dirigé par le vertueux Antonin Magne… Poulidor aurait pu cent fois remporter ce Tour 64, au cours duquel sa supériorité en montagne n’a fait aucun doute. Mais une chute, une crevaison,  et un rien de passivité l’ont privé du maillot jaune. A l’arrivée à Monaco, il est même descendu trop tôt de son vélo, perdant le bénéfice d’une victoire… et d’une minute de bonifications qui pèsera lourd au décompte final. Alors que le Tour arrive au puy de Dôme, ultime occasion d’en découdre avant le contre-la-montre final, le paletot est sur les épaules d’Anquetil, sérieusement secoué, ballotté, parfois défaillant, comme dans le brouillard du Port d’Envalira, mais toujours leader. Le Normand, qui a bénéficié de circonstances favorables, possède 56’’ d’avance sur son dauphin limousin.

Fameuse photo

Le coude-à-coude des deux hommes sur les pentes du Géant d’Auvergne fait partie de l’histoire du Tour. Pourtant, selon le Clermontois Raphaël Géminiani : « s’il n’y avait pas eu cette fameuse photo, il n’y aurait pas eu de légende. » Ce jour-là, Anquetil n’est pas au mieux, il s’accroche, la joue au bluff. Poulidor est supérieur mais en a-t-il conscience ? Lorsqu’il démarre  enfin, à moins d’un kilomètre du sommet, il est bien trop tard. Tandis que l’Espagnol Julio Jimenez remporte l’étape devant Federico Bahamontes, Poupou, troisième, ne reprend que 41’’ au leader. A l’arrivée à Paris, au Parc des Princes, le coureur de Mercier BP Hutchinson échouera pour 55’’. Et Anquetil de s’adjuger son cinquième et ultime de France, record qui sera ensuite égalé par Eddy Merckx et Miguel Indurain.

Treize étapes au total

L’exposition Tour 64 : le duel Anquetil-Poulidor, histoire de héros, présentée à partir d’aujourd’hui à la Maison de site, au pied du puy de Dôme, retrace donc ce duel gravé dans les mémoires, au travers de portraits et d’anecdotes. Elle évoque également les douze autres étapes qui ont emprunté les pentes du volcan, entre 1952 et 1988. Enfin, une partie de l’exposition est consacrée aux évolutions des performances du cyclisme sur route, aux progrès technologiques et en matériaux depuis 1964. Quant à savoir si le Tour de France retrouvera un jour les pentes du puy de Dôme, c’est évidemment une autre histoire…

Exposition jusqu’au 20 septembre à la Maison de site du puy de Dôme (départ du Panoramique des Dômes)- entrée libre.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite