Accueil » Vie publique » Le FRAC Auvergne rejoindra la Halle aux Blés en 2021
La Halle aux blés, futur FRAC en 2021/ATL Architectes urbanistes paysagistes - Ingérop - Studio Adeline Rispal - Société ASK - Les éclaireurs
Vie publique

Le FRAC Auvergne rejoindra la Halle aux Blés en 2021

Les premiers travaux de rénovation de l'ancienne Halle aux Blés, située rue Ballainvilliers, démarreront dans quelques mois. On connaît désormais les architectes désignés pour la réalisation du projet destinée à accueillir le FRAC.

Le FRAC (Fonds Région d’Art Contemporain) s’apprête à quitter ses murs de la rue du Terrail à Clermont. Des murs exigus… Le proche avenir le verra rejoindre la Halle aux Blés qui fut l’École des Beaux-Arts avant de connaître un long désœuvrement. Le projet, piloté par la Région Auvergne-Rhône-Alpes et soutenu par les collectivités territoriales, est maintenant sur les rails, avec un calendrier qui se précise: dépôt du permis de construire à la fin du printemps, premiers travaux dès le début de 2020, réception de ceux-ci au premier semestre 2021.

« Un feuilleton digne des Feux de l’Amour »

Brice Hortefeux présentant le projet aux côtés des représentant des institutions.

« L’ancienne Halle aux Blés a connu pas mal de pérégrinations au cours de ces 20 dernières années. La Région l’a d’abord achetée à la Ville qui l’a vendue au Département. Puis celui-ci l’a revendue à la Région. Ce fut un feuilleton digne des Feux de l’Amour » a estimé Brice Hortefeux, vice-président du Conseil régional. Et d’ajouter: « La fusion d’Auvergne et de Rhône-Alpes a permis de redonner une impulsion au projet sur le plan économique. »

Ouverture sur la ville

Le futur hall d’exposition en belvédère.

Après un concours de maîtrise d’œuvre qui a réuni 116 candidatures, le cabinet d’architecture parisien Ateliers Lion a finalement été retenu. Sobre, spacieux, aéré, le projet se distingue par son ouverture sur la ville. « Nous proposons de travailler sur la transparence, notamment à travers les baies et les vitres pour la meilleure intégration du lieu à son environnement »  expliquent les architectes d’Ateliers Lion, à qui l’on doit notamment la réalisation du Musée des Beaux-Arts de Dijon. L’architecte clermontois du patrimoine Christian Laporte sera également associé au projet. A terme, le FRAC disposera d’une surface totale de 2700 m² (contre 1000 environ aujourd’hui) et se développera sur deux niveaux. « Cela permettra d’accueillir au mieux des expositions et d’entreposer des œuvres mais aussi de proposer un espace de convivialité » souligne Brice Hortefeux. En effet, un espace de restauration (de type bar à vin), doté d’une terrasse, sera adossé au nouveau FRAC. Si le prestataire ne doit être désigné qu’à l’issue d’un appel d’offres, il est déjà question que le lieu reste ouvert le dimanche. Une rareté à Clermont…

Un élément de la « Via Cultura »

Autour de la Région, qui apportera 4,2 millions d’euros, le projet rassemble l’État (3 millions), le Département (1 million) et la Métropole (1 million). Olivier Bianchi, le président de Clermont Auvergne Métropole, ne tarit pas d’éloges sur le futur équipement. « Je souhaite que la métropole intègre le fonctionnement du FRAC dès l’ouverture du nouveau bâtiment » a-t-il révélé. Et il considère le nouveau projet comme un élément d’un vaste ensemble culturel. « C’est ce qu’on appelle la Via Cultura. Elle mène de La Jetée à l’École d’Art en passant par le Conservatoire, le futur FRAC, le Musée Bargoin, la Grande Bibliothèque et le Théâtre de la Scène Nationale qui seront réalisés prochainement. » Bref, un projet, dédié à l’art contemporain, qui naît sous le signe du consensus. Et se doit de conserver la mémoire d’un bâtiment chargé d’histoire. Classée, l’actuelle Halle aux Blés gardera ainsi, intacte, sa façade sombre et austère.

 

Vie publique
Carte

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite