Accueil » Initiative » « Pour un Sourire d’Enfant »: une aventure humaine et solidaire au Cambodge
Photo PSE.
Initiative Lundi Vie publique

« Pour un Sourire d’Enfant »: une aventure humaine et solidaire au Cambodge

Il y a 25 ans, Marie-France des Pallières créait l'association "Pour un Sourire d'Enfant" destinée à venir en aide à des enfants cambodgiens victimes de misère et de maltraitance. A Clermont, la fondatrice de la structure évoquera le travail effectué en un quart de siècle et les perspectives.

En près de 25 ans d’existence, l’association Pour un Sourire d’Enfant (PSE) a permis de sauver quelques 11.000 enfants cambodgiens de la misère et de la maltraitance. C’est en découvrant l’immonde décharge de Phnom Penh, sur laquelle travaillent des centaines d’enfants, que  Marie-France des Pallières et son mari Christian, alors jeunes retraités en mission au Cambodge, ont décidé de créer PSE en 1995. « C’était à hurler! Ce n’était pas digne de l’humanité! Nous savions à cet instant que notre vie allait changer. Il fallait réagir d’urgence » explique aujourd’hui la fondatrice de l’association.

6000 enfants aujourd’hui pris en charge

Après les premiers repas apportés directement sur la décharge à quelques dizaines d’enfants, l’association a très vite pris en charge des centaines de petits chiffonniers : habits, soins, nourriture, scolarité et surtout formation professionnelle, tout est fait désormais pour les sauver définitivement et les amener de la misère à un métier ! A ce jour, plus de 6 000 d’entre eux sont pris en charge dans les programmes. Près de 4 500 autres, « les anciens », sont déjà dans la vie active et participent au développement de leur pays.

Les « anciens », désormais dans la vie active- photo PSE.

A la rencontre des Clermontois

Le 18 mars prochain, les Clermontois seront invités à rencontrer Marie-France des Pallières et à découvrir le travail effectué par l’association. La fondatrice de la structure évoquera cette aventure humaine hors du commun, présentera les actions actuelles et celles de demain, elle répondra aux questions du public. D’autre part, Seladavid Ouch, un ancien chiffonnier dont la vie a été métamorphosée grâce à PSE, sera présent pour raconter son histoire. Après une enfance miséreuse, et grâce au soutien de l’association, Seladavid a pu accéder à un Bac + 4 à l’Université. Il est aujourd’hui professeur de français à Phnom Penh et peut subvenir à ses besoins et ceux de sa famille. Le film Au Cambodge, de la misère à un métier, réalisée par Marie-France des Pallières  sera projeté avant le témoignage de l’ancien chiffonnier.

Lundi 18 mars à 20h15 à l’amphithéâtre Michel-de-l’Hospital à la Faculté de Droit, 41 bd François-Mitterrand à Clermont.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite