Accueil » Culture » Grand Finale: chorégraphique, spectaculaire et apocalyptique
Grand Finale- photo Rahi Rezvani.
Culture Mercredi

Grand Finale: chorégraphique, spectaculaire et apocalyptique

Chorégraphe ou rockstar? Et pourquoi pas les deux…Hofesh Shechter, artiste britannique d’origine israélienne, délivre des spectacles qui ressemblent à des concerts. Les gestes et les sonorités se conjuguent et s’associent, parfois avec violence. Grand Finale, créé en 2017, est une pièce monumentale pour dix danseurs et cinq musiciens. Elle évoque un monde sombre, en chute libre, déchiré par les guerres et les attentats. Une planète en fureur, à la dérive, où les corps expriment tout à la fois les menaces, les risques, le refus, la révolte à travers une chorégraphie viscérale. Corps possédés ou bercés, qui ploient ou se déploient, portés, agités par une musique qui enveloppe l’espace et donne le tempo. La catastrophe gronde et les danseurs s’emballent, dans une danse organique et rythmique. Un ensemble de haute volée auquel on ne peut échapper…

Huit nationalités

Photo Rahi Rezvani.

La tribu de danseurs et musiciens qui entoure ainsi Hofesh Shechter rassemble huit nationalités. L’oeuvre, elle-même, emprunte aux danses traditionnelles israéliennes ou irlandaises. Elle puise aussi son inspiration dans la sensualité de danses orientales et de musique tzigane. Grand Finale prend ainsi le visage d’une oeuvre universelle, spectaculaire et contemporaine à la vision apocalyptique.

L’itinéraire de Shechter

Né en 1975 à Jérusalem, Hofesh Shechter est un ancien de la Batsheva Dance Company où il a collaboré notamment avec Tero Saarinen et Wim Vandekeybus. Parallèlement, il a suivi une formation de batterie et de percussions. Dès 2003, alors installé à Londres, il a présenté ses premières chorégraphies dont il a également signé les partitions rythmiques. En 2007, l’artiste a créé sa propre compagnie, la Hofshesh Shechter Company avec pour première création, The Choreographer’s Cut, commandé par le Sadler’s Wells. Depuis se sont succédé Sun (2013), Barbarians (2015) et enfin Grand Finale. La Hofesh Shechter Company est aujourd’hui installée à Brighton.

Mercredi 9, jeudi 10 et vendredi 11 janvier à 20h30 àla Maison de la Culture de Clermont, salle Jean-Cocteau; spectacle proposé par La Comédie de Clermont; www.lacomediedeclermont.com 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite