Accueil » Culture » Europafood mêle les saveurs aux notes
Dina Nikolaou: pour Europafood, ses recettes seront "interprétées" par Fred Coursol.
Culture Vendredi

Europafood mêle les saveurs aux notes

Nouveauté de l'édition 2018 d'Europavox, Europafood va mettre en valeur la gastronomie de pays européens pendant que se dérouleront les concerts.

L’artiste s’appelle Fred Coursol. Ex chef de l’Hôtel Radio, désormais à l’oeuvre à l’Atelier Ferdinand, il est sur la scène ou plutôt aux fourneaux et  reçoit des partitions venues de l’Europe entière: Allemagne, Croatie, Angleterre, Grèce, Italie, Danemark, Portugal, Géorgie, Espagne… Autant de notes, pardon d’ingrédients et de recettes, qu’il s’efforce d’interpréter avec la manière. Europafood accompagne désormais Europavox. L’Europe des musiques actuelles s’étend ainsi à d’autres horizons, culinaires ceux-là.  A la source de cette aventure gastronomique, la rencontre entre François Missonnier, le directeur du festival musical, et le Clermontois Eric Roux, qui fit les beaux jours de Canal+ et est à l’origine de l’observatoire des cuisines populaires. “L’idée est simple. Comme j’écoute de la musique venue de toute l’Europe, je peux aussi me nourrir avec des plats provenant de l’ensemble du continent” explique Eric Roux.

Des planche-repas sous les arbres du 1er Mai

Le chef croate Aleksandar Grubic.

Tout au long du festival, du 28 juin au 1er juillet, l’équipe de Fred Coursol préparera, sous les arbres de la place du 1er Mai, des planches, alliant fromages, charcuterie et saucisses, des plats, des raciones. Des spécialités préparées selon les recettes élaborées par différents chefs européens:  la Grecque Dina Nikolaou, le Croate Aleksandar Grubic, l’Allemand Gerhard Weber, l’Italien Marco Vigano, la Géorgienne Magda Gegenava. “Au bout de 30 ans de cuisine, j’ai établi un véritable réseau d’amitiés, de connaissances dans pas mal de pays. C’est ainsi que les chefs ont été sélectionnés et certainement pas à travers un réseau business” souligne Eric Roux, qui ajoute. “Comme ils ne pouvaient quitter leurs restaurants pendant une semaine, les différents chefs ont donc fait parvenir leurs recettes. En l’occurrence, Frédéric Coursol va se “contenter” de les retranscrire” souligne Eric Roux, qui met l’opération sur pied dans le cadre d’Europavox.

Des saveurs et des odeurs

Il y aura donc des saveurs, des odeurs et de la couleur autour de l’espace Europafood. De quoi titiller les papilles tandis que les concerts se dérouleront en plein air. Et comme solide se conjugue naturellement avec liquide et que l’été s’annonce chaud, un bar à vin (d’excellents crus européens) accueillera les festivaliers avec, également, un choix de bières autrichiennes et italiennes. Une nouveauté de cette édition 2018 qui s’inscrit tout à fait dans l’esprit et le concept même du festival: à savoir la découverte, sans frontière, des cultures européennes.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite