Accueil » Actualités » Yves-Jean Bignon nouveau président de Thermauvergne
Yves-Jean Bignon.
Actualités Économie

Yves-Jean Bignon nouveau président de Thermauvergne

L'adjoint au maire de Vichy succède à Danielle Faure-Imbert à la tête de la structure chargée de la promotion du thermalisme auvergnat.

En charge de la promotion et du développement des stations thermales auvergnates, l’association Thermauvergne a procédé au renouvellement de ses instances dirigeantes lors d’une récente Assemblée Générale élective. Le professeur Yves-Jean Bignon, adjoint au maire de Vichy et également Président du Syndicat Intercommunal Thermal de l’Allier succède ainsi à Danielle Faure-Imbert à la présidence de la structure, une fonction que la première adjointe au maire de Châtel-Guyon avait exercé durant sept ans.

Une enfance à Vichy

Aujourd’hui âgé de 65 ans, Yves-Jean Bignon a été plongé très jeune dans l’univers des stations thermales. Il a en effet passé toute son enfance à Vichy, avant d’effectuer sa carrière professionnelle à Clermont-Ferrand. Directeur fondateur du département d’oncogénétique du Centre Jean Perrin, il est également professeur des universités de classe exceptionnelle et membre de sociétés savantes internationales autour de la génétique et de la recherche sur le cancer. Depuis une quinzaine d’années, Yves-Jean Bignon s‘est véritablement pris de passion pour la médecine thermale et lui a consacré beaucoup d’énergie. On lui doit notamment l’étude PACTHE, programme d’accompagnement et de réhabilitation post-thérapeutique pour les femmes en rémission complète de leur cancer du sein en milieu thermal, qui a révolutionné l’univers du thermalisme, avec la création de cures post-cancer dans plusieurs stations.

En vue de dynamiser l’implication universitaire dans le domaine du thermalisme, il a créé, avec le Professeur Carpentier, l’Institut Interuniversitaire de Médecine Thermale (IIMT) en 2018. Parallèlement, en tant qu’adjoint au maire de Vichy en charge du thermalisme et du patrimoine, il a été amené à siéger au Syndicat Intercommunal Thermal de l’Allier dont il a pris la présidence en 2014. Enfin, il pilote, pour la ville de Vichy, la candidature transnationale « Les Grandes Villes d’eaux d’Europe » au patrimoine mondial de l’UNESCO. Celle-ci permettrait de reconnaître la valeur universelle exceptionnelle du thermalisme européen.

Le rebond espéré

Le nouveau président de Thermauvergne a d’ores et déjà défini trois piliers majeurs qui guideront son action : afin de faire rebondir le thermalisme, il devrait s’appuyer sur le tripode formé par la Fédération Thermale Auvergne Rhône Alpes (FTARA), l’Institut Interuniversitaire de Médecine Thermale (IIMT) et le Cluster Innovatherm. Il entend également faire profiter à l’ensemble des stations thermales auvergnates de la dynamique générée par l’inscription attendue au patrimoine mondial de l’UNESCO de Vichy, au côté de 10 autres villes d’eaux européennes. Enfin, l’installation de nouveaux médecins thermaux en Auvergne constituera l’une de ses priorités évidentes.

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite