Accueil » Actualités » SNCF Clermont-Paris : la réponse du président Macron
Bercy, morne plaine / photo O. Perrot
Bercy, morne plaine / photo O. Perrot
Actualités Vie publique

SNCF Clermont-Paris : la réponse du président Macron

Les usagers de la ligne SNCF Clermont-Paris viennent de recevoir la réponse du président Macron suite à l'envoi d'un courrier à propos de l'offre de service SNCF Clermont- Paris d'un autre âge.

Nous avons déjà évoqué le hashtag #VaTeFaireCuireUn9’ et la pétition* lancée par “Les usagers de la ligne SNCF Clermont-Paris” sur le site www.change.org. Ce collectif, créé sur un réseau social, regroupe 700 personnes excédées par l’état catastrophique de la ligne SNCF reliant les deux capitales. En décembre, il a interpellé par courrier, le Président de la République pour lui rappeler que l’Auvergne reste toujours un parent pauvre en matière ferroviaire malgré les annonces faites, en leur temps, par le Secrétaire d’Etat aux transports et le pdg Guillaume Pepy, passé depuis, sous d’autres bannières. Des copies de ce courrier ont également été envoyées au Premier ministre, à la ministre de la Cohésion des Territoires, au ministre des Transports et au PGD de la SNCF.

La réponse du Président

Emmanuel Macron a répondu au courrier par une lettre dans laquelle, il explique comprendre la lassitude des usagers et reconnaît qu’il est devenu urgent de moderniser la ligne et de réduire le temps de trajet. Il souligne que le changement est en marche avec d’ici fin 2023 ou début 2024, une ligne très largement rénovée. Le Président rappelle qu’un engagement a été pris : 760 millions d’euros sont prévus pour la régénération des voies,  350 pour l’acquisition de 12 rames de trains de nouvelle génération auxquels il convient d’ajouter  130 millions supplémentaires pour que le temps de trajet soit réduit à 3h15, débloqués dans le cadre du plan de relance. Le collectif satisfait d’avoir obtenu une réponse s’interroge tout de même sur le calendrier mis en oeuvre et regrette l’absence d’annonce d’une prochaine étape, rappelant que la prochaine étape pour Emmanuel Macron se situe en avril prochain.

*La pétition a obtenu 850 signatures à ce jours et le soutient de nombreuses personnalités dont les maires de Clermont et Vichy.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

  • A quand une vraie réflexion sur la mobilité du futur… et l’Hyperloop par exemple ?
    Il semblerait qu’en France, le projet TT construit également son infrastructure de test a Toulouse, alors qu’en Europe, des partenariats naissants laissent entrevoir des collaborations entre plusieurs startups, afin d’accélérer les efforts de standardisation.
    Nous sommes toujours à la traine, et c’est formidable. Des annonces sont faites mais au final comment peut-on se satisfaire de 3h15 de temps pour relier 400 kilomètres, alors que l’’Hyperloop permettrait de parcourir 150 kilomètres en 12-15 minutes ?
    Il faudrait peut-être comparer les 760 millions ‘promis’ par Monsieur Macron avec les 500 investis par Virgin dans un centre d’expérimentation avec au bout la création d’un tube dépressurisé de 10kms, 13 000 jobs et une certification d’ici 2025.
    A l’image de tout le reste (inclusion des Seniors dans le monde du travail, intégration des étrangers, développement d’un vaccin, etc…), la France est à la ramasse. Alors vive la ‘Ripoublique’ et l’Abandon (de sa population), la Déchéance (de la Nation), et Entrave (aux libertés de ses citoyens) !

Sponsorisé

Les infos dans votre boite