Accueil » Sports » Charade : le plus beau circuit du monde pourrait devenir le plus vert.
Simulation 3D du nouveau Charade selon GCK
Le nouveau Charade en 3D selon GCK
Actualités Économie Sports

Charade : le plus beau circuit du monde pourrait devenir le plus vert.

Ce n’est pas une révélation, Charade devra son avenir et sa pérennité à la transition écologique. Le Conseil départemental du Puy-de-Dôme vient d’annoncer une association avec la société Green Corp Konnection qui aura en charge la promotion et l’accélération du développement de nouvelles solutions de mobilité durable.

Le président Jean-Yves Gouttebel vient de l’annoncer officiellement lors d’une conférence de presse : L’exploitation du Circuit de Charade dont le Conseil Départemental du Puy-de-Dôme reste propriétaire a été confiée à Green Corp Konnection suite à une réflexion approfondie menée en lien avec des acteurs économiques, institutionnels et régionaux. L’arrivée de GCK en terres auvergnates permet de définir clairement ce que pourrait être le circuit de Charade à l’avenir, avec une pleine exploitation de ce morceau de patrimoine au travers de nouvelles offres axées sur les mobilités vertes.

Guerlain Chicherit, deus ex machina

E. Boudot, J-Y. Gouttebel et G. Chicherit / Photo Jodie Way

GCK est présidé par Guerlain Chicherit sportif accompli, reconnu pour ses exploits. Natif de Bourg-Saint-Maurice (73), il a été champion de France de judo,  champion du Monde de ski extrême, auteur du premier backflip automobile au monde. Il pilote aujourd’hui en rallye-raid et en rallycross tout en présidant GCK, structure qui porte ses saisons sportives après avoir développé une logistique indépendante sur le plan énergétique. GCK Energy a d’ailleurs remporté en 2019, l’appel d’offre lancé par la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA) pour devenir dès 2021 le fournisseur exclusif d’électricité et des infrastructures de recharge du championnat du monde de rallycross.
« Charade est un circuit emblématique qui m’a toujours fait rêver. Avoir ce circuit comme camp de base est absolument génial ! Cela nous permettra de développer de nouvelles technologies, de futurs véhicules et de le transformer en circuit le plus vert du monde. C’est un énorme défi à la hauteur de ceux que nous aimons relever chez GCK ! » a-t-il déclaré lors de la conférence de presse. Il sera épaulé dans sa mission par son associé, l’entrepreneur clermontois Eric Boudot, co-fondateur de la société IBS (voir notre article du 19/10/2019 / IBS : la PME qui permet de stocker l’énergie électrique) qui affirme “Charade peut devenir le premier circuit du monde en terme de production d’énergie verte”.

12 hectares de panneaux solaires et 30 millions d’euros investis

Pour faire passer le « vieux » circuit auvergnat dans le nouveau monde, 30 millions d’euros devraient être investis. Jean-Yves Gouttebel se réjouit de ce partenariat public-privé “Le circuit aurait pu tomber à l’abandon, devenir une friche économique, mais là c’est un nouveau circuit de Charade, tourné vers l’avenir, qui va voir le jour.” déclare-t-il en mesurant l’ampleur du projet. GCK ambitionne de produire de l’énergie par l’intermédiaire de 12 hectares de panneaux solaires construit en 3 années sur l’emprise foncière du circuit. Un Hub économique devrait également sortir de terre pour y accueillir des entreprises de pointe dans le monde des mobilités douces et autonomes.

L’ère de la cohabitation

Ce grand pas vers l’avenir va permettre de développer l’exploitation du circuit avec de nouvelles offres de promotion, de produits, de séminaires, et d’évènements. Le nouvel opérateur devra cependant ne pas faire table rase du passé. L’autorité politique et la direction actuelle ont d’ailleurs toujours prôné la cohabitation entre le passé et le futur. Le monde automobile reste très attaché à son histoire en général, celle de Charade en particulier. Les amateurs sont toujours en attente de pouvoir se retrouver lors des grandes messes patrimoniales comme le passage du Tour Auto ou Charade Heroes, des rendez-vous qui dans un avenir pas si lointain seront les seules opportunités d’entendre le chant des moteurs à explosion, pardon… des moteurs à combustion interne.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite