Accueil » Vie publique » Bus et tramway gratuits le weekend
Tram gratuit /Photo 7 Jours à Clermont
Photo 7 Jours à Clermont
Vie publique Week-End

Bus et tramway gratuits le weekend

Décidément, la mobilité urbaine évolue à Clermont. Après le passage à 30 km/h maxi, voici les transports en commun qui deviennent gratuits le weekend.

La semaine clermontoise est à marquer d’une pierre blanche. Après le passage de toute la ville, ou presque à 30 km/h, les transports en commun deviennent gratuits le weekend. La transition est bel et bien en marche dans la métropole. A partir de ce weekend, du premier service le samedi matin jusqu’au dernier le dimanche soir, les trams, les bus et les navettes à la demande sont totalement gratuits sur l’ensemble des 21 communes de la métropole, ainsi que celles de Pérignat-sur-Allier et Mur-sur-Allier. Le SMTC, autorité organisatrice des transports publics a décidé de jouer la carte de la simplicité. Pas de billet, pas de contrôle, pas de réservation, les usagers n’ont plus qu’à monter dans les véhicules de T2C pour se rendre où ils le désirent.

Une expérimentation sur deux années

La gratuité le weekend, n’est pour l’instant pas définitive mais programmée pour deux ans. Cette mesure, qui est donc expérimentale, à pour vocation de promouvoir l’utilisation des transports en commun.
La découverte pourrait en effet, favoriser une utilisation plus large, en semaine, pour de nouveaux usagers. Le développement de l’utilisation des transports en commun s’inscrit naturellement dans l’optique de la réduction de l’emprise de la voiture avec plusieurs objectifs : apaiser la ville, améliorer la qualité de l’air, réduire les pollutions, mais aussi renforcer l’attractivité et le dynamisme du centre et soutenir l’activité économique des commerçants. Cette expérimentation permet également d’anticiper les évolutions inéluctables liées à la mise en place de la ZFE, Zone à Faibles Émissions, qui interdira l’accès au centre ville aux voitures les plus polluantes. Pour Olivier Bianchi, maire de Clermont et président de la métropole, la gratuité des transports en commun le weekend est aussi une mesure sociale. Elle permet aux familles qui ne disposent pas de véhicule de se rendre dans le centre sans avoir à supporter le coût de plusieurs titres de transport.

4,2 Millions d’euros

C’est bien connu, la gratuité n’existe pas. La fréquentation accrue doit conduire à une augmentations des services et à une perte de recettes. Le SMTC, La ville de Clermont et la Métropole estiment le coût total de l’expérimentation à 4,2 Millions d’euros. Chacune prendra sa part annuelle, environ 700 000 euros par institution, et il n’a pas été envisagé d’augmentation du prix du ticket. Reste à attendre les premiers  résultats chiffrés et la mesure de l’impact sur l’environnement et l’économie du centre-ville. Dans les métropoles qui ont appliqué, elles aussi, la gratuité, la hausse du nombre de trajets varie  de 15 à 20 %. A voir si la métropole clermontoise s’inscrit dans cette même  tendance. L’année référence utilisée pour les mesures sera 2019 (avant Covid) année qui affichait en moyenne 75.000 usagers le samedi et 30.000 le dimanche.

A savoir : les jours fériés ne sont pas concernés par la gratuité sauf s’il s’agit d’un samedi ou d’un dimanche.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite