Accueil » Edito » Noël inexorable
Marc François créateur de 7 jours à Clermont
Edito

Noël inexorable

Noël n'est indifférent à personne. Joyeux ou mélancolique, familial ou solitaire, Noël est en chacun d'entre nous comme un rendez-vous auquel on ne peut échapper.

Après l’agitation dans les rues, l’effervescence dans les boutiques, vient l’intimité de ce jour qui n’est pas comme les autres.

Rien de Noël n’est tout à fait étranger à l’enfance. C’est comme un rendez-vous annuel et hivernal qui ramènerait inexorablement vers ses plus jeunes années. Retours d’images, d’impressions, d’émotions, remontées de parfums, d’odeurs, de sensations. Des choses enfouies au plus profond de la mémoire qui resurgissent au milieu des paquets multicolores ou d’un air de musique, d’une table dressée ou de rues décorées. Les souvenirs reviennent, au compte-goutte, comme une écume portée par les frimas de décembre. L’heure de l’attente impatiente au matin, d’un réveillon familial ou de la sortie d’une messe de minuit quand le froid saisit malgré l’écharpe nouée autour du cou. Et quelques images de flocons de neige tombant sur la ville illuminée et figée, une scène si rare de nos jours que l’on ne sait trop bien si elle fut vécue ou rêvée et si elle reviendra un jour.

Un enfant paraît

Il y a de cela, un retour aux sources ou vers l’essentiel. Une plongée dans sa propre histoire qui mélangerait les chapitres, les âges et jusqu’aux personnages : enfants, parents, aïeux, descendants, au carrefour d’hier et d’aujourd’hui. Un rassemblement où les ombres côtoient les silhouettes et où l’adulte redevient un enfant, s’abandonnant comme avant à la bienveillance de ceux qui sont partis, tout en ayant charge de sa propre progéniture, dans une étrange confusion des âges, des décennies, des générations. Un enfant paraît  et c’est sa propre enfance qui resurgit au détour de l’hiver.

Noël serait donc éternel, un recommencement permanent, déroulé au fur et à mesure des générations. Un ciment qui réunit les époques. Un phare haut perché au beau milieu des jours ordinaires. Un événement qui oblige et rassemble, qui réunit et réconcilie, qui efface les distances et transcende les âges.… Mais Noël, bien-sûr, n’est qu’une illusion.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite