Accueil » Vie publique » La douche en vadrouille accueille les sans-abris
Douche en vadrouille / Photo 7 Jours à Clermont
Photo 7 Jours à Clermont
Politique Vie publique

La douche en vadrouille accueille les sans-abris

Le camion douche pour sans-abris est un projet plébiscité par les citoyens dans le cadre du premier budget participatif de Clermont. "La douche en vadrouille" qui fonctionne depuis quelques semaines vient d'être inaugurée officiellement.

Cumulant 1 400 votes sur un total de 6 500, le projet de camion douche pour les sans abris a été le projet préféré des clermontois lors de la première édition du budget participatif. L’idée de ce camion revient à une habitante de la ville particulièrement sensible à l’entraide et à la solidarité, elle est d’ailleurs pompier volontaire. La conception du camion a été confié à la Fondation Onet, en étroite collaboration  avec la municipalité de Clermont et le Collectif Pauvreté Précarité, qui assure la gestion du service dans le cadre de sa maraude. Intégré à la flotte de la ville, il a été conçu selon le modèle de celui que possédait le Samu Social de Marseille mais qui, à ce jour, n’est plus en service. Clermont est donc la seule ville française à posséder et à utiliser un tel véhicule disposant d’un niveau de confort et de sécurité de haut niveau, conçu sur mesure et breveté.

Geste quotidien parfois impossible pour les sans-abris

Dans un premier temps, La douche en vadrouille sera présente une demi journée par semaine sur la place des Salins à Clermont, puis sur un autre site dans quelques temps. Le véhicule embarque 400 litres d’eau soit une dizaine de douches. L’aménagement du véhicule permet de créer l’indispensable intimité liée à la démarche volontaire. Vestiaire, toilettes, douche sont à disposition et désinfectés automatiquement. Si pour une majorité de personnes, prendre une douche est une action quotidienne anodine, pour de nombreux sans-abris ce simple geste se révèle d’une incroyable complexité en particulier pour ceux qui ne fréquentent pas ou peu les structures d’accueil. Pour les membres du Collectif Pauvreté Précarité, “la douche n’est finalement qu’un prétexte à contacts humains”. Au delà de l’aspect hygiène l’important est d’assurer l’accompagnement social. Un petit barnum est d’ailleurs installé à côté du camion et sert de lieu convivial pour prendre un café et échapper quelques minutes aux difficultés de la vie dans la rue.

Un projet à 200 000 euros

Douche en vadrouile 2 / photo 7 Jours à Clermont
photo 7 Jours à Clermont

Pour la ville de Clermont, le coût de la mise en œuvre du projet se monte à 200 000 euros. Rappelons que la première édition du Budget participatif a retenu 32 projets pour une enveloppe globale de 3,5 millions d’euros, soit un peu plus de 1,5% du budget total de la ville. La Fondation SNCF a également permis à trois employés du Collectif Pauvreté Précarité de passer le permis-remorques obligatoire pour prendre le volant de ce type de véhicule. Lors de l’inauguration du camion douche, Olivier Bianchi maire de Clermont a rappelé l’importance de volet social dans la société et s’est félicité que ce projet soit d’origine citoyenne. Il va contribuer à limiter la dérive des plus démunis en ayant une véritable action “sur l’estime de soi” qui a souvent disparu chez ceux qui vivent dans une situation de précarité extrême.

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite