Accueil » Culture » Cébazat, le plus sûr chemin pour New-York
Josselin Hazard / photo DR
Culture Vendredi

Cébazat, le plus sûr chemin pour New-York

Le musicien clermontois Josselin Hazard se produit le 9 février au sein du trio jazz Cammack-Bacherot-Hazad pour un concert exceptionnel à Fotomat’.

Josselin Hazard est né en 1988. Cette année là, avait lieu la première édition du festival international Jazz en Tête. Présentant les nombreux symptômes du gamin plutôt doué pour la chose musicale, c’est sur les bancs de l’école de musique de Cébazat qu’il se formera dès l’âge de cinq ans et apprendra la batterie. Il s’y fera d’ailleurs un bon copain en la personne de Yann Clavaizolle que l’on retrouvera quelques années plus tard en tant que batteur de The Elderberries. Mais Josselin, son truc, c’est le jazz, le jazz moderne, plein d’influences, joué par une flopée de musiciens qui revendiquent leur appartenance au Néo-bop, un courant alimenté par l’idée de prendre le contre pied des vieillissants jazz rock et jazz fusion. Il se spécialise en « batterie Jazz » en intégrant en 2008 la classe de Michel Chionchini à l’ENM de Villeurbanne, dont il sort 2 ans plus tard avec son DEM Jazz en poche.
Aujourd’hui Josselin Hazard enseigne la batterie et les percussions, mais il se révèle surtout un infatigable batteur au sein de divers formations, du duo The MoonFeeders au Big Band Blackstone Orchestra en passant par la très sud-américaine formation Alma Loca. Cette implication dans le milieu musical n’ayant pas échappé aux responsables de Jazz en Tête, ces derniers lui ont d’ailleurs confié la tâche d’organiser la programmation des jam-sessions de la 30ème édition… tout un symbole.

French Connection

Marciac, par une belle nuit de l’été 2014, le public vient d’écouter le trio du légendaire Ahmad Jamal. Alors que le pianiste est parti se coucher, James Cammack, contrebassiste new-yorkais qui l’accompagne depuis plus de 35 ans, veut jouer les prolongations et se rend à la jam session. Sur place, il sympathise avec Antoine Bacherot, pianiste de MoonFeeders. Les deux musiciens échangent leurs cartes et se retrouvent quelques mois plus tard à New-York. Le courant passe entre eux et vient l’idée de créer un trio dont Josselin Hazard sera le batteur. Un calendrier favorable permet l’organisation autour de Lyon, d’une mini-tournée qui se termine par un passage en studio histoire de garder une trace de la collaboration. James Cammack écoute et réécoute l’enregistrement, trouve que la formation fonctionne très bien et organise à son tour une mini tournée à New-York. Voilà comment Josselin Hazad parti de l’école de Cébazat se retrouve à jouer dans les clubs américains qui font rêver amateurs et joueurs de jazz. Mais l’histoire ne s’arrête pas là car une nouvelle tournée est organisée en France en 2016. Durant celle-ci, un concert du trio sera donné, en présence d’Ahmad Jamal qui pour une fois, occupe un siège de spectateur. Sa présence est une sorte de bénédiction motivante pour les trois musiciens qui retournent en studio, pendant qu’ils sont chauds, pour immortaliser leur travail. De cet enregistrement sortira en octobre 2017 «The Pursuit » le premier album auto-produit du trio Cammack-Bacherot-Hazard.

Une date exceptionnelle

Avoir l’occasion d’écouter une formation dont les membres résident à New-York, Lyon et Clermont-Ferrand est assez rare. C’est la raison pour laquelle, il ne faudra pas manquer le rendez-vous donné à Fotomat’ boulevard Côte-Blatin le 9 février, un lieu alternatif de programmation où se produit régulièrement Josselin lors de soirées d’improvisation. Le trio interprétera des morceaux de l’album, standards et compositions, avec une part non négligeable d’improvisation. Avec l’expérience de James Cammack et la fougue des deux « jeunots » il y a de grandes chances pour que ce concert s’inscrive durablement dans les mémoires.
Au préalable, les musiciens se retrouveront pour travailler au Studio de Théophane Bertuit à Chadeleuf et proposeront une conférence-master class avec l’Ecole de Musique de Cébazat le 5 février à 20h à la Muscade à Blanzat.

A.Bacherot / J.Hazard / J. Cammack

Trio Cammack-Bacherot-Hazard : 
Fotomat’ , 
65 Boulevard Côte-Blatin, sous le viaduc Saint-Jacques. 
Vendredi 9 février à 21h
Préventes, Billetterie et Disques disponibles à la Librairie Les Volcans et au Bar Le Celtill.
Réservations recommandées au 06 63 75 35 09
Tarifs: 12 et 15 €.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite