Accueil » Sports » HC Cournon d’Auvergne : Devenir le centre du handball en Auvergne
le gymnase Boisset prêt à vibrer face à Longvic. Photo: HCCA-Kinic
Sports Week-End

HC Cournon d’Auvergne : Devenir le centre du handball en Auvergne

Il n’est pas toujours simple d’exister dans l’ombre de l’ASM-Clermont pour les autres sports collectifs masculins en Auvergne. Pourtant, le HC Cournon d’Auvergne fait peu à peu son trou, grâce à des résultats probants et le bon travail de ses dirigeants. À l’occasion du match face à Longvic, ce samedi soir, 7 jours à Clermont vous propose de découvrir ce club en pleine progression.
C. Faucher (au centre) et une partie des bénévoles du club. Photo: HCCA-Kinic.

Créé en 1972, le Handball-club de Cournon d’Auvergne est devenu la locomotive du handball masculin en Auvergne, au même titre que Saint-Flour. Un club bien structuré, comme l’explique le Co-Président, Cyrille Faucher : « Nous comptons aujourd’hui près de 400 licenciés. On dispose, bien sûr, d’une équipe en Nationale 2 masculine, mais aussi d’une équipe féminine qui opère au plus haut niveau régional et d’une formation moins de 18 ans qui évolue dans l’élite. Avec 25 équipes, au total, nous sommes le 6e plus grande club de la région AURA. »

Ingénieux et dynamique

Toutefois, pour exister dans les divisions nationales, le Handball Club de Cournon doit faire preuve d’ingéniosité et s’appuyer sur le dynamisme de ses bénévoles : « Avec deux joueurs sous convention mais aussi deux joueurs et un entraîneur bénéficiant du statut professionnel, on évolue dans une structure semi-pro et il faut des moyens pour espérer grandir encore. On a été chercher des joueurs à l’étranger pour renforcer l’équipe et faire en sorte de s’ancrer dans ce championnat de NM2 après deux montées successives. La volonté est de finir dans les 3 premières places de notre poule. Mais nous avons aussi l’ambition de progresser et de jouer la montée en NM1 dès la saison prochaine. »

 

Un budget proche des 400.000 euros et l’envie de grandir encore

Une ambiance bouillante au gymnase Boisset. Photo: HCCA-Kinic.

Pour embrasser ce rêve, le club doit composer avec un bassin économique local plus attiré par le très médiatique club de rugby de l’ASM-Clermont que par un sport en plein développement dans notre région. Pourtant, le Co-Président en charge des partenariats a réussi à tirer son épingle du jeu : « La formation est clairement le leitmotiv du club mais on doit aussi trouver de nouveaux partenaires. C’est mon rôle afin de faire bénéficier la structure de mon réseau. On compte aujourd’hui près de 120 partenaires, qui nous permettent de faire vivre le secteur élite.. Le budget global est compris entre 350.000 et 400.000 euros et il faudra compter près de 100.000 euros supplémentaires pour s’établir au niveau au-dessus. La municipalité de Cournon d’Auvergne est très réactive et nous accompagne sur le plan logistique pour franchir le cap. » Le public adhère aussi à cette politique d’ouverture et profite de la gratuité des accès pour garnir copieusement le gymnase Raymond-Boisset semaine après semaine : « On a fait le choix de la gratuité pour donner la possibilité aux spectateurs de venir en famille. Ainsi, on propose sur place beaucoup d’activités pour obtenir des rentrées et nous développons des partenariats avec d’autre clubs pour attirer un nouveau public. » Très impliqué dans la vie associative locale, le HCCA met aussi en avant des associations, comme ce sera le cas lors de ce match face à Longvic, avec la présence d’enfants souffrant de troubles autistiques.

Et pour continuer à rêver de la troisième place de sa poule de Nationale 2, les Cournonnais doivent l’emporter face à Longvic ce samedi (20h45). Une simple étape dans un long parcours qui, à terme, pourrait les mener vers l’élite du handball français.

 

HC-Cournon d’Auvergne – Longvic, samedi 23 novembre à 20h45 au gymnase Raymond-Boisset de Cournon. Pour plus d’informations sur le club et la billetterie du match : www.hbccournon.com

 

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite