Accueil » Économie » Entreprise éphémère : 50 chômeurs créent leur start-up
Économie Initiative Mercredi

Entreprise éphémère : 50 chômeurs créent leur start-up

Volcan’Up est une start-up éphémère destinée à la recherche d’emploi. 50 chômeurs ont été sélectionnés pour tenter cette expérience innovante.

L’entreprise éphémère s’est installée pour sept semaines, dans les locaux de CCI Formation à La Pardieu à Clermont-Ferrand. Ce dispositif innovant permet à des chômeurs appelés associés de mettre leurs forces en commun pour décrocher un travail ou de se remettre dans une dynamique. « Nous sélectionnons les 50 candidats selon trois critères : ils doivent être disponibles pendant 7 semaines de 9 h à 17 h 30 sur quatre jours, ils doivent être actifs dans leur recherche d’emploi et moteur, ils doivent utiliser à minima les réseaux sociaux » explique Christine Beaupel, l’une des trois coaches de l’entreprise éphémère.

Sur cette entreprise éphémère baptisée par les candidats « Volcan’Up », les personnes ont entre 18 et 60 ans, avec des profils très différents qui vont de l’ouvrier au cadre. Les 50 associés travaillent comme dans une vraie entreprise. Chacun occupe un poste bien précis, dans les ressources humaines, la communication, le démarchage par téléphone ou encore le web. Des postes choisis en fonction de ses compétences et de ses motivations.

Une démarche collective

La particularité de cette start-up est de ne pas avoir de chef mais des associés encadrés par trois coaches. Originalité, chaque candidat recherche des offre d’emploi pour le collectif. Les équipes face à face et du call center prospectent les entreprises pour trouver des emplois cachés. « Ce sont 70 % des emplois qui sont cachés. Depuis le début de Volcan’Up nous avons déjà recensé 340 emplois » dit un ancien banquier en reconversion. Ces annonces sont ensuite publiées sur un site web à destination des associés.

Chaque jour des jobs dating sont organisés, l’occasion de rencontrer des recruteurs sur place et de pouvoir qui sait les convaincre de se faire embaucher.

Kevin s’occupe de la communication.

Une belle aventure humaine

L’entreprise éphémère est une belle aventure humaine comme nous l’explique Kevin, 25 ans : « J’ai découvert ce concept novateur et innovant sur Internet. Je me suis inscrit et j’ai été pris. Je m’occupe de la communication. Je dois promouvoir notre action auprès des médias et des entreprises et être présent sur les réseaux sociaux. En participant à l’entreprise éphémère, je  souhaite élargir mon réseau. Après une expérience comme assistant rédacteur web chez un distributeur d’équipements de fitness et un service civique à Pôle emploi, j’aimerais faire du café théâtre et réaliser mes propres sketches ».

L’entreprise éphémère est installée jusqu’au 27 juin à Clermont-Ferrand, avant de repartir dans une autre ville de France. Trois des 50 associés ont déjà retrouvé un travail. En moyenne 40 % des candidats trouvent un emploi dans les 7 semaines et 60 % dans les six mois.

Ce dispositif est initié par BPI Group, avec le soutien de Pôle Emploi, de la DIRRECTE du Puy-de-Dôme, Clermont Métropole, le plan local d’insertion par l’emploi, les missions locales, CAP emploi et l’APEC. Il a été créé en 2017.

À propos de l'auteur

Véronique Feuerstein

Véronique Feuerstein

Diplômée en histoire de l’art, Véronique Feuerstein a deux passions : le patrimoine et l’économie. Après un début de carrière au quotidien l’Eveil de la Haute-Loire au Puy-en-Velay, elle a collaboré au magazine de territoire Massif central puis est devenue rédactrice en chef de Massif-central entreprendre pendant neuf ans. Elle a ensuite participé au lancement d’un nouveau média : la Montagne entreprendre, appartenant au groupe Centre France.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite