Accueil » Culture » Défonce de rire : une salle de spectacle qui fait le plein à Clermont-Ferrand
Défonce de rire dispose de 75 places assises.
Culture Mercredi

Défonce de rire : une salle de spectacle qui fait le plein à Clermont-Ferrand

Ce mercredi 3 janvier, le café-théâtre Défonce de rire programme la pièce Les Emmerdeurs, de l’auteur à succès Jérôme Paquatte. Après 3 ans d’existence, la salle de la rue Saint-Dominique semble avoir trouvé son public et sa voie.

Voilà maintenant 3 ans que les Clermontois qui apprécient l’humour ont pris leurs habitudes à Défonce de rire. Yoann Combronde, le gérant de la salle, raconte la génèse du projet : “Je suis originaire de la région thiernoise, j’ai fait mes études à Lyon et j’y suis resté habiter ensuite. Lyon est une ville de cafés-théâtres. Un soir de 31 décembre à Clermont, j’ai cherché un spectacle en vain. Je suis reparti à Lyon pour assister à un spectacle et je me suis dit qu’il y avait peut-être quelque chose à faire à Clermont-Ferrand”.

Un projet mûrement réfléchi

Après 2 ans d’études de faisabilité, Défonce de rire voyait le jour un soir d’octobre 2014. Un pari non pas risqué selon son gérant, mais mesuré. Depuis, la salle de la rue Saint-Dominique affiche un taux de remplissage de 90 %, pour une jauge de 75 places. Avec un spectacle différent toutes les semaines, l’humour sous toutes ses formes est à l’honneur : comédies, one-man-shows, duos, humour noir, spectacles plus légers se succèdent à bon rythme à l’affiche. Pour constituer sa programmation, le gérant choisit des spectacles qu’ils a déjà vus ou des pièces qui tournent en France depuis des années. Le mois de décembre a été très chargé et la salle est ouverte 7 jours sur 7 sauf le 24 et le 25 décembre. 2 spectacles sont même programmés les vendredis et les samedis. Défonce de rire jouera même à Polydôme pour le 31 décembre.

Une salle unique à Clermont-Ferrand

Selon Yoann Combronde, Défonce de rire arrive aisément à se démarquer des autres salles clermontoises : “on ne propose pas du tout la même chose, on a choisi l’humour et surtout on propose de la restauration comme aux débuts du café-théâtre à Paris dans les années 60”. Il ajoute : “Le public vient pour se changer les idées, passer une bonne soirée. Quand on rentre ici on oublie tout ce qui se passe en dehors et on repart la tête vidée de ses problèmes après avoir ri pendant une heure”. Autre spécificité de Défonce de rire : la scène est parfois ouverte aux amateurs. Ainsi, des élèves qui suivent des cours de café-théâtre sont en haut de l’affiche plusieurs fois par an. Avec l’aide de comédiens qui interviennent auprès des élèves, ils écrivent et jouent leurs propres sketches. Le gérant songe à apporter des améliorations : “Nous allons essayer d’arranger le confort de la salle, de changer le mobilier et climatiser la salle cet été. Il est aussi envisagé de refaire la façade et peut-être de programmer des spectacles hors les murs comme à Issoire par exemple”.  N’allez surtout pas l’interroger sur le choix du nom de la salle : une “bêtise” selon lui, mais il n’est plus question d’en changer.

Défonce de rire
34 rue Saint-Dominique, à Clermont-Ferrand
09 67 00 78 82

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite