Accueil » Actualités » De nouveaux lacs et plans d’eau accessibles ce week-end
L'écrin du Lac Pavin- photo Fabien Thurion.
Actualités Vie publique

De nouveaux lacs et plans d’eau accessibles ce week-end

Neuf lacs et plans d'eau mais aussi huit musées ou édifices du département viennent d'être autorisés, par la préfète, à recevoir du public. Ils rejoignent les rares sites qui bénéficiaient déjà de cette autorisation.

C’est ce l’on appelle le déconfinement progressif. Un retour vers des conditions de vie un peu plus habituelles qui s’effectue peu à peu. Le 7 mai dernier, le Ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner indiquait pourtant que l’accès aux lacs et plans d’eau restait interdit jusqu’au 1er juin au moins. Mais, comme en France il faut savoir lire entre les lignes, cette mesure était soumise à exception. Dans la réalité, l’accès pouvait être autorisé par arrêté préfectoral et sur demande du maire à condition que celui s’engage à mettre en place un protocole sanitaire et le contrôle de celui-ci. C’est ainsi que dès le 15 mai, le feu vert était donné pour l’accès au Lac Pavin et à celui de l’Hermine et au Plan d’eau de Saint-Rémy-sur-Durolle.

Baignades possibles

La préfète du Puy-de-Dôme, Anne-Gaëlle Baudoin-Clerc, vient de signer de nouveaux arrêtés autorisant l’accès à neuf nouveaux sites : le Lac d’Aydat, très prisé des Clermontois (et des touristes) est concerné comme le plan d’eau des Fades-Besserve, vaste retenue d’eau de 385 hectares à quelques encablures du fameux viaduc construit par Gustave Eiffel. Mais aussi le Lac Chambon, propriété du Conseil départemental, ou celui (non naturel) d’Aubusson d’Auvergne. Sont également concernés les lacs de Cunlhat, d’Ambert, le Lac Servant, le Plan d’eau des Orleaux (Vic-le-Comte) et celui de la Tour d’Auvergne. Bien-sûr, les activités restent sous contrôle. Il n’est pas encore question de s’y dorer la pilule, ni d’y pique-niquer mais bel et bien de profiter des lieux en mouvement en se promenant ou en pratiquant un sport. Les baignades, par exemple, sont possibles.

Ambert et Saint-Nectaire bien lotis

Depuis le 15 mai, cinq musées ou parcs zoologiques bénéficiaient d’une autorisation d’ouverture sous prétexte que leur fréquentation habituelle est essentiellement locale et donc n’est pas censée provoquer de “déplacements significatifs de la population“. C’était donc le cas pour le Parc Animalier d’Auvergne d’Ardes-sur-Couze, le Parc pédagogique myocastors et kangourous de Saint-Nectaire et les musées du fromage (Saint-Nectaire), Mandet et Régional d’Auvergne (ces deux derniers à Riom). La préfète du Puy-de-Dôme vient de signer un arrêté permettant l’ouverture de huit nouveaux monuments ou musées: l’Eglise et les Fontaines pétrifiantes de Saint-Nectaire, le FRAC de Clermont, le Manoir de Veygoux à Charbonnières-les-Varennes, le musée des peintres à Murol et trois lieux ambertois (Moulin Richard-de-Bas, Mus’energie et la Maison de la fourme) sont les heureux élus. Cette liste, encore ténue, devrait s’enrichir de nouveaux noms dans les prochaines semaines.

La liste des ouvertures actualisées est accessible en ligne sur le site de la Préfecture.  

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite