Accueil » Actualités » Un masque réutilisable conçu à grande échelle par un éco-système collaboratif local
Le masque OCOV®;
Actualités Initiative Santé

Un masque réutilisable conçu à grande échelle par un éco-système collaboratif local

Grandes entreprises, comme Michelin, PME et collectivités se sont regroupées pour concevoir un masque performant et économique qui sera fabriqué à grande échelle.

L’union fait la force. Elle peut-être aussi synonyme de réactivité. En tous cas, depuis le 16 mars dernier, soit à la fin de la première semaine de confinement, et sur l’initiative du collectif grenoblois VOC-COV, un éco-système collaboratif, regroupant des entreprises de la région et des collectivités*, travaille à la conception et au déploiement à grande échelle d’un masque réutilisable.

Appelé « OCOV® », entièrement développé et produit dans la région Auvergne-Rhône-Alpes en un temps record, ce masque se veut économique, durable et il présente l’avantage de pouvoir être fabriqué en grande quantité. De type FM (Face Mask), il comprend une pièce faciale souple qui recouvre le nez, la bouche et le menton, ainsi que des filtres remplaçables et réutilisables. Le taux de fuite requis par la norme FM est 5 fois inférieur à la norme FF ; Parmi ses qualités, le masque assurerait une bonne étanchéité entre l’atmosphère ambiante et le visage du porteur et il apporterait un excellent confort dans la durée. Enfin, le masque  « OCOV® » serait réutilisable jusquà cent fois grâce à ses cinq filtres lavables et interchangeables et il devrait être vendu à un prix « compétitif ».

Le masque monté.

Michelin se mobilise

Afin de mettre en œuvre ce projet, le CEA Grenoble, qui consacre l’essentiel de ses recherches au développement des nouvelles technologies, dans les domaines de l’énergie, de la santé, de l’information et de la communication, a mis à disposition ses infrastructures et ses moyens de recherche et d’essais. S’appuyant sur son savoir-faire qui a permis la réalisation très rapide d’un premier prototype, les équipes de Michelin et du CEA ont été très vite mobilisées ainsi que celles d’autres partenaires industriels régionaux. Cette réactivité a permis d’initier l’industrialisation du masque en moins de trois semaines. C’est la société Ouvry, PME lyonnaise spécialisée dans les équipements de protection biologique et chimique, a été choisie pour assurer l’industrialisation et la mise sur le marché du masque.

130.000 masques déjà réservés

Une pré-série de 5 000 unités de cette première version est aujourd’hui en cours de fabrication. L’objectif de capacité de production est d’ 1 million de masques par semaine courant mai, soit une production dépassant 5 millions d’ici fin juin (l’équivalent de 500 millions de masques jetables actuels). 130 000 masques sont déjà aujourd’hui réservés. Pour sa part, Michelin a décidé d’offrir une partie des masques commandés aux Agences Régionales de Santé.

*Il est composé du CEA, de grandes entreprises telles que Michelin, ARaymond, Schneider, des PME comme Ouvry, APA, Sofileta mais aussi des institutions et des collectivités comme la mairie de Grenoble, la région Auvergne Rhône Alpes, l’Agence Régionale de Santé, le CHU GA, la préfecture de l’Isère, l’ordre des médecins et la Société Française de Médecine de Catastrophe sous l’impulsion et la coordination du collectif grenoblois VOC-COV.

 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite