Accueil » Culture » Juste avant que le rideau ne se referme
Photo Jean-Louis Fernandez.
Culture Mercredi

Juste avant que le rideau ne se referme

Pascal Rambert, auteur, metteur en scène, scénographe, présente Actrice, un hommage au théâtre, à la beauté... et aux comédiennes. Les 21, 22 et 23 mars à la Maison de la Culture.

Ce sont les adieux d’une actrice. La fin d’une aventure personnelle et artistique et évidemment une sorte de drame humain. Avec elle, disparaissent tous les personnages qu’elle a pu incarner…Pièce sur l’amour profond du théâtre, souvent bouleversante, toujours émouvante et sincère, Actrice bénéficie d’une distribution remarquable emmenée par Marina Hands.

Polyvalent et accompli

La pièce est écrite par Pascal Rambert, homme de théâtre accompli, à la fois auteur, metteur en scène, scénographe et remarquable directeur d’acteurs. Prix du Théâtre de l’Académie Française en 2016, il remporte un succès mondial et ses pièces sont traduites dans de très nombreuses langues.  « J’aime écrire pour les actrices. J’aime donner du travail aux actrices. C’est peut-être ça mon travail :donner du travail aux actrices. Leur donner de grands rôles. C’est comme si, au fond, je réparais une sorte d’injustice structurelle” explique le metteur en scène qui a aussi dirigé de nombreux théâtres.

Au milieu des fleurs

Photo Jean-Louis Fernandez.

Dans Actrice, la comédienne, sur le départ, est entourée de tous ceux avec qui elle a joué. Une sorte de famille artistique qui ne va pas tarder à se séparer. Et des fleurs, innombrables, resplendissantes, jonchent la scène. La pièce a été conçue pour les acteurs du Théâtre de Moscou en 2015. Pascal Rambert explique: “J’ai fait plusieurs séjours au Théâtre d’Art, à Moscou, et je suis allé tous les soirs voir les pièces, rencontrer les acteurs, voir les mises en scène, voir l’état du théâtre russe. Je suis devenu très familier avec les acteurs sur le plan artistique. La chose qui m’a le plus marqué, c’est que, quand je rentrais le soir à mon hôtel après les répétitions, la seule chose qui était ouverte tard la nuit et qui brillait dans la neige, c’était les magasins de fleurs. Les magasins de fleurs sont ouverts toute la nuit à Moscou. Ce sont des kiosques remplis de fleurs, avec beaucoup de buée parce qu’à l’intérieur il fait chaud et que dehors il fait moins quinze. Il y a donc ces petites guérites souvent sous des éclairages de néon et c’est presque un monde de lumière : un Moscou tout blanc, des fleurs dans un cube de verre, du blanc, du néon…”

Famille théâtrale

Autour de Marina Hands, Audrey Bonnet, Ruth Nüesch, Emmanuel Cuchet, Jakob Öhrman ou encore Elmer Back et parfois Pascal Rambert, lui-même, forment cette famille théâtrale qui est aussi une famille de cœur. L’homme de théâtre a l’art de soulever les choses et des laisser comme ça, en l’air, en suspens, belles, fortes, fragiles et poétiques…

 

Mercredi 21, jeudi 22 et vendredi 23 mars à 20h30 à la Maison de la Culture, salle Jean-Cocteau.

www.lacomediedeclermont.com

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite