Accueil » Culture » Patti Smith: muse et inspiratrice
Culture Mardi

Patti Smith: muse et inspiratrice

L'icône féminine du rock a profondément marqué l'existence de Claudine Galéa. "Les sept vies de Patti Smith", performance musicale et littéraire de Benoît Bradel, en témoigne.

Ultime ligne droite dans le long parcours scolaire, celui qui conduit de l’enfance à l’adolescence et peut vous précipiter dans la vie professionnelle ou universitaire. Au beau milieu des années 70, le bac est encore un examen qui ne se donne pas… Il contient sa part d’incertitude. 1976: l’adolescente Claudine Galéa en est là de son existence. Elle qui rêve d’aventures et de grands espaces, se sent prisonnière dans un univers un peu clos à l’heure où se construisent (éventuellement) les engagements futurs. Elle est en terminale…

La première, depuis Janis Joplin  

A la radio, qu’elle écoute souvent (peut-être Europe 1?), elle tombe sur la voix de Patti Smith, dont l’album Horses (le premier du Patti Smith Group) contient des titres comme Gloria (« Jesus died for somebody’s sins but not mine »), Redondo Beach ou encore Break it up. Drapée de punk et de fantasmagorie poétique, la nouvelle diva a 29 ans. Sur la photo du vinyl, signée par Robert Mapplethorpe, Patti Smith, à la fois classe et bohème, mystère et contestation, porte costume noir et chemise blanche…Elle va devenir la première véritable vedette rock féminine depuis la disparition de Janis Joplin(1970). Et cette découverte va bouleverser l’existence de la lycéenne Claudine Galéa.

Un double portrait croisé

En 2008, Claudine Galéa a inventé une pièce radiophonique Les sept vies de Patti Smith pour la série Les icônes du rock de France Culture. Elle y évoque le lien inextinguible qui l’attache au parcours de Patti Smith. Puis dans le livre, Le corps plein d’un rêve (Editions du Rouergue), elle a expliqué comment l’artiste a pu être déterminante dans son propre parcours de femme et d’auteure. Enfin, en 2016, Benoît Bradel s’est emparé du roman de Claudine Galéa pour composer, avec elle, une partition textuelle et musicale. Au cours de cette performance, il construit un double portrait de ces deux vies qui vont s’entremêler. Sur scène, accompagnée des musiciens Seb Martel et Thomas Fernier, l’actrice Marie-Sophie Ferdane incarne ces deux artistes dans un va et vient permanent et intime, physique et transatlantique, entre rock et poésie, réel et imaginaire.

Mardi 5, mercredi 6, jeudi 7, vendredi 8 novembre à 20h30 et samedi 9 novembre à 17h à la Maison de la Culture de Clermont (salle Boris-Vian). Proposé par la Comédie de Clermont.

 

 

 

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite