Accueil » Culture » L’exutoire nocturne des pistes de danse
Les rois de la piste- photo Iovino.
Culture Lundi

L’exutoire nocturne des pistes de danse

Tout est possible... ou presque lorsque vient la nuit et que les corps se libèrent sur la piste de danse. Le chorégraphe Thomas Lebrun en témoigne avec sa dernière création.

Ils et elles sont les rois de la piste… Rois en devenir ou bien déchus. Plein d’illusions ou désillusionnés. Suivant les heures, suivant les rencontres ou, peut-être, les morceaux de musique qui les accompagnent. Le lieu ? Une piste de danse. Les corps s’y agitent, s’y trémoussent, s’y absorbent, s’y déchaînent, s’y abandonnent. Un théâtre pour l’exhibition, le travestissement, le plaisir d’être vu, de rencontrer, de se livrer ou se délivrer. Les silhouettes exultent maladroitement ou exagérément pour exprimer le désir de la séduction. Tentative qui, peut-être, tournera au fiasco ? Allez savoir ce que la nuit réserve…

Des personnages si familiers

Photo Iovino.

Le danseur et chorégraphe Thomas Lebrun, actuel directeur du Centre national chorégraphique de Tours, et ses interprètes vont ainsi envahir la scène de la salle Jean-Cocteau, transformée pour deux soirs en un night-club évanescent. Une discothèque avec ses rythmes énergiques et communicatifs : techno, house, pop, disco… Ils donnent ainsi naissance à des dizaines de personnages qui s’exposent, seuls ou en groupes, et se montrent, tour à tour, drôles, pathétiques, touchants, ridicules, tendres et burlesques. Si familiers, en réalité… Les prouesses virtuoses succèdent aux tentatives avortées, les numéros maîtrisés aux pitoyables prestations. Les danseurs épousent également les modes vestimentaires successives des dernières décennies, comme pour mieux célébrer une forme de culture populaire qui perdure et rassemble, par delà les murs et les frontières.

Le théâtre des noctambules

Les noctambules d’hier et d’aujourd’hui, bien-sûr, se reconnaîtront dans ce miroir des mœurs festifs, en forme de mini-tragicomédies. Sur la piste de danse, aux vertus exutoires, les limites sont repoussées, les timidités explosent, les corps se libèrent, les aspirations se dévoilent. La nuit est à nous… et tant pis si demain est un autre jour.

« Les rois de la piste », lundi 4 et mardi 5 novembre à 20h30 à la Maison de la Culture, salle-Jean-Cocteau, à Clermont. Spectacle proposé par la Comédie de Clermont.

À propos de l'auteur

Marc François

Marc François

A débuté le métier de journaliste parallèlement sur une radio libre et en presse écrite dans les années 80. Correspondant de plusieurs médias nationaux, rédacteur en chef de l’hebdomadaire Info Magazine (Clermont, Limoges, Allier) pendant 9 ans, il a présidé le Club de la Presse Clermont-Auvergne entre 2009 et 2013. Il est l’initiateur de 7 Jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite