Accueil » Jeudi » Les envols poétiques de Mélissa Von Vépy
Miroir,Miroir©C.Raynaud de Lage
Culture Jeudi

Les envols poétiques de Mélissa Von Vépy

En début puis en fin d'après-midi, ce jeudi 1er août, l'artiste franco-suisse enchantera le Jardin Lecoq avec deux spectacles fondés sur l'expression aérienne.

La relation à l’envol, à la gravité, à l’apesanteur marque évidemment la condition et l’histoire humaines. Elle  est à la fois intime et universelle. La peur de la chute, le rêve de voler, la légèreté, le regard que l’on porte sur les oiseaux, sur le ciel font partie de ce lien et tisse une forme de mythologie.

Rêverie aérienne

L’Aérien, causerie envolée.

Trapéziste, Mélissa Von Vépy vit elle-même en équilibre. Elle est bien placée pour aborder ce thème sous des angles poétique, scientifique, philosophique. Et pourtant dans L’aérien, cause toujours, la très sérieuse conférence va déraper. Toute entière investie dans son sujet, la conférencière va décoller de son siège et faire ressentir aux spectateurs les pures sensations de la voltige et de l’envol, à travers une danse étonnante. Au bout de cette causerie, il y a l’imaginaire, de nouvelles contrées, une surprenante rêverie aérienne.

La femme et le miroir

Avec la Compagnie Happès, qui porte ses spectacles, l’artiste franco-suisse Mélissa Von Vépy créé depuis 2001 des spectacles singuliers, fondés sur l’expression aérienne, où les éléments scénographiques qu’elle conçoit font partie intégrante de la dramaturgie de ses pièces. A Clermont lors des Contre-plongées de l’Eté, elle présentera donc L’Arien, causerie envolée, ce jeudi 1er août, à 15h. Puis, ce même jour, en fin d’après-midi, ce sera Miroir, Miroir. On y retrouvera une voltigeuse, un pianiste et un miroir suspendu. Une femme affrontera son propre reflet, n’hésitant pas à passer à travers, à jouer avec lui, dans une chorégraphie aérienne, vertigineuse et poétique. Les notes du piano constitueront comme l’écho  de cette performance.

Entre les deux spectacles de Mélissa Von Vépy et de la compagnie Happès, le public du Jardin Lecoq pourra découvrir la Ligne S, une chorégraphie enjouée de la Compagnie Arkhé qui, à sa façon, est une invitation à redécouvrir le livre Exercices de style de Raymond Queneau.

Jeudi 1er août au Jardin Lecoq : à 15h, L’Aérien, causerie envolée ; à 18h, La Ligne S ; à 18h45, Miroir, Miroir. Dans le cadre des Contre-plongées de l’Été.  

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite