Accueil » Actualités » Les commerçants dans l’attente des décisions gouvernementales
Photo D.R.
Actualités Vie publique

Les commerçants dans l’attente des décisions gouvernementales

Entre espoir et scepticisme, les commerçants et leurs clients s'apprêtent à découvrir les nouvelles règles fixées par l'Etat à l'approche des fêtes de Noël.

Elle écoutera, ce soir, le énième discours d’Emmanuel Macron qui semble prendre goût à l’exercice. Mais pour cette commerçante installée sur le plateau central à Clermont, la probable réouverture des petits commerces qu’annoncera vraisemblablement le chef de l’Etat n’est pas tout. « Il faut voir aussi ce que sera le protocole décidé. Et dans quelles mesures il sera adapté à nos surfaces. Rouvrir, bien-sûr, c’est vital. Mais dans quelles conditions ? »

Sauver Noël ?

Photo D.R.

Si la mobilisation des milieux économiques semble avoir porté quelques fruits, aussi bien sur le thème de « sauver Noël » que de l’iniquité des mesures, il reste en effet à savoir dans quelles conditions les commerçants devront accueillir leurs clients. Jauge drastiquement limitée ? Distanciation supplémentaire exigée ? Horaires étendues ? Et à partir de quelle date. Dès le week-end prochain, pour rattraper un peu du temps perdu ou bien le 1er décembre pour laisser le temps de s’organiser ?

Un certain scepticisme semble régner aussi bien chez les professionnels que parmi les « consommateurs ». A plus de 60 ans, Daniel a quelques Noël derrière lui. Et il avoue s’interroger sur les mesures qui vont être mises en place. « Apparemment, « ils » veulent maintenir le confinement. Je ne vois pas bien comment on peut être confiné chez soi et effectuer en même temps ses courses de Noël, sachant que durant cette période, c’est la bousculade dans les magasins. Moi, je fais traditionnellement mes cadeaux en novembre pour éviter la cohue. Là, tout va être encore plus ramassé sur quelques jours. Bonjour la circulation du virus… » explique-t-il. Notre interlocuteur affirme aussi que, cette année, il va limiter les cadeaux au strict minimum.

Interrogations multiples, donc, au moment où le confinement n°2 va rentrer dans une nouvelle phase, qui ne ressemblera pas au déconfinement du printemps mais devra laisser suffisamment de souplesse pour permettre les échanges économiques.

Photo D.R.

Sans illusion

Certains ne font pas la moindre illusion. Restaurateurs et  cafetiers savent très bien à quelle sauce ils vont être mangés. Leurs établissements ne sont pas près d’être rouverts. Dans le meilleur des cas, la date du 15 janvier est avancée mais elle pourrait encore reculer, en fonction des chiffres de l’épidémie. Décidemment, les efforts demandés l’été dernier, pour mettre les espaces en conformité avec les décisions gouvernementales n’auront pas été payés en retour. D’après une enquête de La Dépêche du Midi, la situation actuelle pourrait entraîner, à terme, la disparition de près d’un restaurant sur deux en France. Un drame au pays du savoir vivre et du bien manger.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite