Accueil » Initiative » Lav’café des Dômes: un projet qui dépoussière l’univers de la laverie
Nadège Debarbat souhaite implanter un nouveau concept à Clermont.
Économie Initiative

Lav’café des Dômes: un projet qui dépoussière l’univers de la laverie

Nadège Debarbat vient de lancer, sur la plateforme de crowdfunding Ulule, un nouveau concept de laverie baptisé Lav’café des Dômes qu’elle espère implanter sur Clermont.

Un concept innovant de laverie devrait bientôt être disponible à Clermont. C’est en voyageant au Japon que Nadège Debarbat a eu l’idée de créer une nouvelle génération de laverie. Bien loin de la laverie que nous connaissons tous. Fini la ligne de machines de différents gabarits, l’éclairage sordide au néon et les quelques sièges pour patienter, qui transforme tout nettoyage de linge en corvée. Nadège a eu envie de réenchanter ce moment. Son idée : créer toute une gamme de services dans sa laverie qui devient un lieu de rencontres et d’échanges.

Une laverie, un café, un espace de coworking

Sa laverie proposera à la fois un café cosy et aussi un espace de coworking. Les clients pourront manger une viennoiserie, un en cas à midi, tout en attendant dans une ambiance décontractée que les laves linges fassent leur office. Ils pourront aussi surfer sur leurs ordinateurs, tout sera prévu pour les accueillir. Ce concept existe aux Etats-Unis, au Japon, au Luxembourg. Il arrive en France mais davantage sous la forme de laverie-café. Il serait le premier en Auvergne.

Respectueuse de l’environnement  

Le lav’café des dômes sera équipé de machines à laver et de sèches linges dernière génération, économique et respectant l’environnement. Des dosettes de lessive écologique seront mises à disposition avec tout le nécessaire pour le traitement du linge.

Etudiants et salariés : la cible privilégiée

La laverie nouvelle génération s’adressera aux étudiants qui n’ont pas le luxe de posséder un lave-linge. Mais ce n’est pas le seul public que visera l’ancienne vendeuse. Dans son étude de marché, elle a constaté aussi d’importants besoins chez les salariés. Ces derniers n’ont pas tous de temps à perdre avec la corvée de linge. C’est pourquoi, Nadège Debarbat veut leur apporter une gamme de services adaptés à leurs besoins. « Les clients pourront comme au pressing me laisser leur linge et le récupérer laver et sécher dans la journée ou la semaine. Un planning sera établi à l’avance sur lequel il suffira de s’inscrire » souligne l’entrepreneuse. Dans un deuxième temps, la responsable de la future laverie proposera du repassage. Elle travaillera en partenariat avec des auto-entrepreneurs.

Plusieurs formules seront proposées à la clientèle mêlant les prestations de lavage et de snacking. Nadège Debarbat est en passe de finaliser son local sur le plateau central à Clermont. Son projet nécessitera un investissement de 60 000 €. Elle espère qu’il aboutira en septembre, voire un peu plus tard, au vu de l’actualité. D’ici là, elle met en ligne des cours de do it yourself sur sa page Facebook, Elle a envie d’entreprendre tambour battant et d’humaniser ce lieu pour que le lavage du linge ne soit plus une corvée !

À propos de l'auteur

Véronique Feuerstein

Véronique Feuerstein

Diplômée en histoire de l’art, Véronique Feuerstein a deux passions : le patrimoine et l’économie. Après un début de carrière au quotidien l’Eveil de la Haute-Loire au Puy-en-Velay, elle a collaboré au magazine de territoire Massif central puis est devenue rédactrice en chef de Massif-central entreprendre pendant neuf ans. Elle a ensuite participé au lancement d’un nouveau média : la Montagne entreprendre, appartenant au groupe Centre France.

2 Commentaires

Cliquez ici pour commenter

  • Nul doute que ce concept peut marcher – en Auvergne, cela reste à être démontré.
    Puisque le coworking est mentionné, parle-t-on bien de la même chose : un espace qui donne accès à des équipements professionnels et des infrastructures de qualité : bureau, wifi, imprimante, vidéoprojecteur, salles de réunion, etc…
    Donc cela veut bien dire que je vais pouvoir installer temporairement « mon bureau » là-bas ? Super si c’est le cas, sinon le terme de coworking est galvaudé.
    N’oublions pas que les espaces de coworking sont aussi une opportunité de rejoindre une communauté pour y faire des rencontres et en respecter certaines valeurs, dont l’idée est « plus je donne, plus je reçois ».
    A suivre donc !…

    • francois

      pour répondre a votre question , non ce n’est pas un espace co working comme vous l’attendez c’est un espace de travail partagé cosy et conviviale , il existe déjà des espaces co working sur Clermont fd avec tout les infrastrures que vous mentionnez je n’ai pas ce concept la ,…

Sponsorisé

Les infos dans votre boite