Accueil » Carte d'étudiant » Etudiants, mais que faire pour tromper l’ennui pendant le confinement ?
Tromper l’ennui avec la sortie d’animal Crossing- photo D.R.
Carte d'étudiant

Etudiants, mais que faire pour tromper l’ennui pendant le confinement ?

C’est un nouveau prolongement de 15 jours qui a été annoncé la semaine dernière. Première pensée, et des plus normales, comment s’occuper? Bien-sûr il y a les cours, mais il faut trouver la motivation. Je suis donc partie à la rencontre (virtuelle bien entendu) de quelques étudiants qui nous dévoilent leurs secrets pour tenir une journée et éviter d’être complètement perdu.

Léa, 19 ans, étudiante à Clermont-Ferrand est rentrée chez elle dans le Limousin. « C’est vrai qu’il est assez facile, pendant le confinement, de perdre un rythme de vie sain. J’ai des amis qui se couchent à 5h et se réveillent à 15h ! Personnellement, je pense qu’être confiné avec mes parents m’aide à garder un rythme raisonnable. Pour ce qui est de l’ennui, je dirais que c’est inévitable, donc je me concentre vraiment sur mon travail pour la fac, j’ai repris la lecture de livres que je lisais pendant mon adolescence et je joue aux jeux vidéo ! Étant plutôt casanière, ce n’est pas un énorme changement pour moi. Puis, je me suis rendue compte que dans certains pays, avec la crise sanitaire, il devenait difficile d’avoir accès à la nourriture, les gens se battent dans la rue ! Donc je pense que, si l’ennui est notre plus gros problème en ce moment, c’est que nous sommes dans une situation privilégiée ». Voir la situation d’un œil positif….c’est une belle idée.

Comment tromper l’ennui et éviter la désorientation en confinement ?

Corentin, étudiant clermontois mais originaire de la Dordogne, souhaite également donner son opinion « Le confinement est une chose inédite. Malgré son côté agréable, notamment rester chez soi avec ses proches comme j’en ai la chance, il est vrai que les journées peuvent paraître longues. Pour ma part, elles ne sont jamais ennuyeuses, car j’arrive à m’occuper. Je garde contact avec ma famille, toutes les personnes que je vois habituellement et c’est aussi l’occasion de reparler un peu avec d’anciennes connaissances. Je m’occupe également en cuisinant, en sortant un peu dehors ayant la chance d’avoir du terrain. Je travaille car je suis agent de service en maison de retraite et j’exerce ma passion, la radio. Je continue à préparer et présenter des émissions depuis chez moi. Mon train de vie est régulier et assez sérieux. Certes, je ne me lève pas aussi tôt que pour aller à la fac, mais le réveil ne sonne jamais plus tard que 9h. Le fait d’être revenu en famille, nécessite d’apprendre aussi à se réadapter au train de vie familial qui est différent de nous, seul en appartement.

Des livres, des séries et trop de pâtisseries

Etudiante, âgée de 19 ans, Lisa nous apporte aussi son expérience de confinée : « Je lis des livres qui m’attendaient depuis longtemps, je fais beaucoup (trop) de pâtisseries, du sport, je rattrape des séries, je regarde des films que je voulais voir depuis longtemps (merci à mes parents d’avoir Canal avec les chaînes gratuites ( du style de Game Of Throne ou Westworld…). Après je ne suis peut-être pas une source pertinente vu que je vis comme ça depuis pas mal de temps. L’ennui, je ne connais pas, je trouve toujours quelques choses à faire, rattraper les cours, faire des choses que je n’ai pas faites depuis longtemps pour ne pas être trop en retard à la rentrée. “

Voilà, quelques  témoignages prouvant que l’ennui peut définitivement être trompé. Pour ma part,  c’est en me plongeant dans de nouvelles activités comme l’écriture d’article que je m’occupe…et c’est passionnant.

 

 

 

À propos de l'auteur

Estelle Matarin

Estelle Matarin

Etudiante en deuxième année de communication à Clermont-Ferrand, Estelle Matarin est originaire de la région toulousaine. Passionnée par la culture anglo-saxonne, le voyage et la découverte des cultures elle est « tombée » dans l’écriture suite à un engouement fort pour la lecture. La pop-culture cinématographique et musicale rythme ses journées. Durant ces dernières années, elle s’est intéressée au monde du digital notamment au travers des réseaux sociaux mais également des blogs. Elle a pour projet l’ouverture d’une page Instagram et la réouverture prochaine d’un blog sur la découverte culturelle.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite