Accueil » Innovation » Egreen : une application pour lutter contre le réchauffement climatique
Photo D.R.
Économie Innovation

Egreen : une application pour lutter contre le réchauffement climatique

Hébergée au Bivouac, Egreen veut changer nos comportements pour lutter contre le réchauffement climatique.

Créée en 2012 à Paris par Jérémie Jean, la start-up Egreen entre dans sa phase de développement. Elle est actuellement hébergée au Bivouac, l’accélérateur de starts-up à Clermont-Ferrand où elle aimerait ouvrir une agence. Tout a débuté aux Etats-Unis où Jérémie Jean a réalisé une étude à l’université de Berkeley dans les champs de la psychologie et de la motivation pour identifier des fonctionnalités persuasives permettant d’engendrer des comportements éco-responsables.

Réduire la consommation

S’appuyant sur cette étude, l’ancien ingénieur décide alors de lancer une solution d’économie d’énergie et d’eau pour les logements et les bâtiments tertiaires. L’application Egreen est née. Mais comment fonctionne-t-elle ? Elle analyse les données de consommation des bâtiments tertiaires et résidentiels, dans l’objectif de faire des économies d’énergie et d’eau (analyses, alertes sur les consommations, étude de la puissance, du contrat). Concrètement les analyses sont réalisées par des capteurs mis en place dans les locaux, reliés à une plateforme web.

L’application propose aussi pour les occupants des bâtiments des challenges, avec toujours le même objectif : réduire leur consommation.

Le principe de « gamification »

L’idée d’Egreen repose sur un concept à la mode : la « gamification » c’est à dire la capacité à rendre ludique quelque chose de parfaitement ennuyeux. Et comme les comportements écologiques sont souvent des contraintes supplémentaires, les rendre amusants peut être une bonne solution pour faire évoluer les comportements. La start-up va mettre en place un jeu gratuit  : Midowtopia dont le but est de sensibiliser aux comportements éco-responsables, en aidant Midow à dépolluer son île. Elle l’a réalisé avec l’ESTIA, l’Université de Budapest BME, Euroquality et Energylab. Pour ce faire, elle a bénéficié de fonds européens dans le cadre du projet Horizons 2020.

L’entreprise de dix salariés commercialise sa plateforme via des licences d’utilisation aux entreprises, collectivités, bailleurs immobiliers ou promoteurs immobiliers. Pour les challenges, elle chiffre la prestation selon le nombre d’utilisateurs. Ses solutions ont permis de générer entre 5 et 20 % d’économie d’énergie. La difficulté est de transformer les comportements sur du long terme. Les personnes peuvent rapidement reprendre leurs mauvaises habitudes.

À propos de l'auteur

Véronique Feuerstein

Véronique Feuerstein

Diplômée en histoire de l’art, Véronique Feuerstein a deux passions : le patrimoine et l’économie. Après un début de carrière au quotidien l’Eveil de la Haute-Loire au Puy-en-Velay, elle a collaboré au magazine de territoire Massif central puis est devenue rédactrice en chef de Massif-central entreprendre pendant neuf ans. Elle a ensuite participé au lancement d’un nouveau média : la Montagne entreprendre, appartenant au groupe Centre France.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite