Accueil » Sports » Coupe de France de football : la fête aux villages pour le 7e tour
La Coupe de France, un évènement toujours aussi populaire. Photo: Dominique Hogard.
Sports Week-End

Coupe de France de football : la fête aux villages pour le 7e tour

La coupe de France de Football poursuit son petit bonhomme de chemin. Ce week-end se déroulent les matchs du 7e tour de la compétition, avec l’espoir de retrouver les équipes de Ligue 1 début janvier pour les 32e de finale. Pour sept clubs locaux, c’est le rêve d’accueillir les professionnels, mais aussi l’opportunité de faire la fête du football.

Pour sa 102eédition, la Coupe de France de Football a réuni plus de 7000 clubs, amateurs comme professionnels. Le premier tour s’est déroulé fin août et ils ne sont désormais plus que 176 à pouvoir encore conquérir le célèbre trophée Charles-Simon. Pour ce 7tour, les clubs de Ligue 2 entrent également en lice, à l’image du Clermont-Foot, qui accompagne les six autres rescapés auvergnats.

Plus qu’une simple compétition : une fête du football !

La fête du football dans nos villages. Photo: Dominique Hogard.

Quel footballeur n’a jamais rêvé de participer aux plus grandes compétitions internationales et de soulever les trophées les plus prestigieux ? La Coupe de France de football est une épreuve plus que centenaire, qui entretient la légende des affrontements entre amateurs et professionnels. La possibilité de se mesurer aux stars de la Ligue 1 est un rêve qui peut prendre forme dans de belles épopées. Elles marquent l’esprit des joueurs amateurs pour la vie. A l’image du CS-Volvic par exemple, qui en 2016 atteignait les 32ede finale pour une confrontation avec l’AC Ajaccio (Ligue 2), les footballeurs auvergnats s’écharpent depuis 6 tours pour atteindre les phases-finales, à partir de début janvier. Ainsi ce sont six rescapés amateurs qui participent à ce week-end de compétition. Aurillac-Arpajon, Le Puy, Chamalières, Montluçon, Volvic et Riom ont encore la possibilité de poursuivre l’aventure, malgré un tirage au sort loin d’être simple. Un seul match oppose des équipes locales, puisque Volvic accueille Le Puy.

 

Le Clermont-Foot en coupeur de tête ou victime ?

Le derby Mozac-Riom lors du tour précédent. Photo: Dominique Hogard.

En plus des six clubs amateurs encore en course, ce week-end de compétition marque l’entrée en lice des équipes de Ligue 2. Pour le Clermont-Foot c’est un déplacement à Gueugnon qui s’annonce. Un tirage face à une équipe hiérarchiquement inférieure, qui doit donner des ambitions aux hommes de Pascal Gastien. Quart de finaliste de l’épreuve en 1997, Clermont avait éliminé le Paris SG dans un parcours inédit, enflammant la région dans le sillage de l’équipe de Thierry Coutard. Pourtant, ces dernières saisons, la locomotive du football en Auvergne n’a plus brillé dans l’épreuve, passant du statut de coupeur de tête à celui de victime privilégiée. Bien ancré en milieu de classement de Ligue 2, le Clermont-Foot peut espérer cette année un joli parcours, qui représente également un atout non négligeable sur le plan financier pour le club du président Claude Michy.

Au-delà des l’aspect sportif et financier, les rencontres de Coupe de France concernent chacun d’entre nous. L’équipe de sa ville, ou un ami qui a la possibilité d’affronter « un gros poisson » sont autant d’occasion de créer un évènement festif aux cœurs de nos villages.

 

Le programme des clubs auvergnats, samedi 17 et dimanche 18 novembre :

Gueugnon (National 3) – Clermont-Foot 63 (Ligue 2)

Biars-Bretenoux (Régional 3) – Aurillac-Arpajon (National 3)

Montluçon (National 3) – Viry-Chatillon (Régional 1)

Noisy-le-Grand (Régional 1) – Riom (Régional 1)

Melun (Régional 1) – Chamalières (National 3)

Volvic (Régional 1) – Le Puy (National 2)

 

Pour plus d’informations sur le 7etour de la coupe de France : www.ffr.fr.

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite