Accueil » Sports » Clermont – Marseille : L’interminable calvaire
Clermont - Marseille 2023-2024
Clermont - Marseille 2023-2024
Sports

Clermont – Marseille : L’interminable calvaire

Dans un match qui ressemblait plus à une mise à mort qu'à une opposition équilibrée, le Clermont Foot a subi une lourde défaite face à l'Olympique de Marseille, s'inclinant sur le score sans appel de 1-5.

Cette rencontre a mis en évidence l’écart abyssal séparant le Clermont Foot de l’élite de la Ligue 1 Uber Eats, révélant une équipe désemparée, dénuée de toute idée.

Face à cette situation désolante, l’optimisme semble relever de l’exploit, certains supporters s’accrochant encore à l’espoir ténu d’un retournement miraculeux lors des dix dernières journées du championnat.

À l’inverse, le réalisme sombre des plus pessimistes les prépare à endurer dix autres matchs de douleur, attendant impatiemment la fin d’une saison qui s’annonce interminable.

Le verdict est amer pour le Clermont Foot, qui apparaît désormais comme l’élément dissonant dans cette Ligue 1, tant il devient difficile de justifier sa place parmi l’élite du football français avec ses performances.

Espoir éphémère, Désillusion totale

La première période a vu un Clermont Foot acculé, subissant la pression de l’Olympique de Marseille sans pour autant céder totalement face à une équipe marseillaise qui se créait finalement peu de grosses occasions. Le score de 0 – 1 à la mi-temps laissant encore entrevoir l’opportunité de revenir au score. 

Et contre toute attente, et malgré une domination marseillaise de plus en plus pressante, le CF63 a trouvé le chemin des filets en début de seconde mi-temps, grâce à un coup de pied arrêté repris victorieusement par Boutobba, formé à Marseille. L’histoire semblait belle !

C’est un euphémisme de dire que ce but a, temporairement, insufflé un vent d’espoir au sein du stade Gabriel Montpied, qui affichait samedi une affluence record pour la saison avec 10 592 spectateurs.

Cet espoir, réel et attisé par un public auvergnat retrouvé, fut, malheureusement de courte durée. 

Pierre-Emerick Aubameyang, avec son flair habituel, est rapidement parvenu à étouffer toute velléité clermontoise, replongeant le Clermont Foot dans ses doutes.

Ce fut clairement le tournant du match car c’est après ce but que le CF63 a montré des signes de déroute mentale, encaissant coup sur coup des buts qui ont transformé une possible remontée en déroute cinglante. 

Ce naufrage à domicile, se soldant par une lourde défaite, soulève, bien entendu, de sérieux doutes quant à la capacité de l’équipe à se relever pour les matchs couperets qui l’attendent.

38 mètres sous terre

La stratégie adoptée par le Clermont Foot contre l’Olympique de Marseille a souligné une fois de plus les insuffisances structurelles de l’équipe auvergnate.

En présentant un 4-2-3-1 qui n’a pas apporté plus de succès que le précédent 3-4-2-1, Clermont s’est retrouvé dos au mur, submergé dans son propre camp.

Les données du match révèlent une équipe repliée sur elle-même, passant 35% du temps dans ses 30 derniers mètres et incapable de projeter ses joueurs au-delà de la ligne médiane. 

La ligne de récupération, particulièrement basse, établie à 38m de son but, témoigne d’une prudence excessive ou d’une incapacité à presser plus haut.

La problématique récurrente de la distance significative entre les deux défenseurs centraux s’est encore manifestée, exacerbée par un positionnement très défensif des milieux de terrain.

Cette disposition a non seulement créé un vide exploitable par Marseille mais a aussi contribué à séparer l’équipe en deux blocs distincts : six défenseurs isolés de leurs quatre collègues offensifs.

Les tentatives de jeu long, désespérées et vouées à l’échec avec un bloc aussi bas, n’ont fait que souligner l’absence de liaison entre ces deux secteurs.

La tendance à privilégier le côté gauche pour les offensives, malgré les performances en berne de Neto Borges et Virginius, appelle aussi à une certaine réflexion. 

Peut-être qu’une modification tactique, comme le changement de flanc de Johan Gastien, pourrait aider à équilibrer et à revitaliser le jeu clermontois ?

Sans une réelle cohésion et un plan de jeu adaptatif, le chemin vers le maintien semble en tout cas inaccessible.

À la dérive dans le Vieux Port

Le match s’est soldé par une performance collective que l’on peut, sans ambages, qualifier de désastreuse. 

Cependant, quelques faits statistiques mettront, peut-être, en relief la performance des uns et des autres…

Si l’engagement fut notable pour certains, avec quatre Clermontois (Keita, Nicholson, Boutobba, et Ogier) parmi les cinq joueurs ayant disputé le plus grand nombre de duels durant la rencontre, seul Keita a réussi à imposer sa présence en étant le seul à remporter plus de la moitié de ses confrontations.

D’ailleurs, la facilité avec laquelle les joueurs clermontois ont été dépassés s’avère préoccupante, avec sept d’entre eux dribblés au moins une fois. 

Gastien, Boutobba, et Ogier se sont particulièrement distingués, malheureusement, par leur perméabilité.

Dans un match où le contrôle du ballon en milieu de terrain aurait pu constituer un atout, les deux défenseurs centraux de Clermont ont été ceux à toucher le plus de ballons, reléguant Gastien et Cham, habituellement pivots du jeu, à des rôles bien plus effacés.

Enfin, malgré une domination adverse évidente, Clermont a commis moins de fautes que Marseille (9 contre 13), un indicateur possible d’un manque d’agressivité ou d’une réticence à s’impliquer pleinement dans la bataille pour le ballon.

Après Clermont – Marseille : Vers un duo Gastien / Bichard

Suite à cette déroute, le club a annoncé l’arrivée attendue d’un co-numéro 1 à Pascal Gastien. En effet, ce dernier prenant sa retraite du monde professionnel la saison prochaine, va pouvoir accompagner la transition du club avec Sébastien Bichard, ancien entraîneur adjoint du Red Star 93 (leader du National), mais aussi de la sélection du Kosovo et de FC Sion (Suisse).

L’entente semble tout à fait cordiale entre les deux hommes qui disent souhaiter travailler ensemble pour essayer de faire réagir un groupe aux abois. Le nouvel arrivant a d’ailleurs souligné un point important : le manque d’intensité montré par le groupe professionnel. Raison probable de son classement actuel.

Cependant, on notera également un discours “d’union sacrée”, preuve s’il en est que certains joueurs n’étaient peut-être pas au firmament de l’engagement dans le projet de maintien du club.

Souhaitons à Sébastien Bichard de réussir, comme à son habitude, dans ledit projet : un maintien qui relèvera sans aucun doute de l’exploit majeur !

Voir la réaction de Pascal Gastien sur le site du club

Clermont – Marseille : Le Résumé Vidéo

À propos de l'auteur

CF63 Insights

CF63 Insights est un compte Twitter (X) dédié au Clermont Foot 63 qui propose des analyses statistiques, de l'actualité et des débats autour du club Auvergnat.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé