Accueil » Mardi » Une fanfare déjantée et une comédie sociale »césarisée »
KermesZ à l'Est- photo Jerôme Heymans.
Culture Mardi

Une fanfare déjantée et une comédie sociale”césarisée”

KermesZ à l'Est et ses cuivres rutilants, son inspiration venue (notamment) d'Europe centrale pour débuter la soirée. Et le film de Mark Herman, Les Virtuoses, pour la prolonger. Le programme des Contre-plongées, mardi 6 août sur la place de la Victoire, combinera musique et cinéma.

Ils sont huit musiciens, venus de Wallonie en Belgique, et ils forment le groupe KermesZ à l’Est, une fanfare festive en mode blousons de cuir et bottes de bikers. Pourtant, c’est plutôt du côté de l’Europe qu’ils ont puisé leur répertoire et notamment dans la musique klezmer, tradition des Juifs ashkénazes qui s’est développée à partir du XV e siècle avec pour origines probables les musiques du Moyen-Orient, d’Europe centrale et d’Europe de l’Est. Au-delà, KermesZ à l’Est revendique une attirance toute particulière pour les musiques et les atmosphères balkaniques en général sans se départir d’inspirations rockn’roll . Leur répertoire, chaleureux, bouillonnant, rythmé, en témoigne.

Clarinettes, tubas, mandoline, caisse claire, trompette, accordéon, grosse caisse, banjoline, trombone, et encore d’autres instruments s’assemblent pour le meilleur. Ce devrait être, sans aucun doute, le cas en ce début de soirée sur la place de la Victoire.

Un orchestre comme exutoire

Les Virtuoses.

D’orchestre de cuivres, il sera encore question à partir de 22h, avec la projection en plein-air du film Les Virtuoses du réalisateur anglais Mark Herman. Cette comédie humaine et sociale nous entraîne dans le petit village de Grimley, dans le comté de Worcestershire, en Angleterre. Des travailleurs et leurs familles se battent contre la fermeture de la mine, principal employeur de la région. Après leurs journées laborieuses, certains d’entre eux jouent dans un orchestre local de cuivres. Peu à peu, tandis que l’avenir professionnel s’assombrit, l’orchestre va devenir un véritable exutoire, un véhicule d’expression et le moyen de préserver sa dignité.  Réalisé en 1997, le long-métrage (où l’on retrouve Ewan Mac Gregor)a été récompensé par le César du meilleur film étranger.

Mardi 6 août sur la place de la Victoire. A 20h : KermesZ à l’est ; à 22h : Les Virtuoses. Dans le cadre des Contre-plongées de l’Été.

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite