Accueil » Culture » Musée régional d’Auvergne : l’ethnologie locale depuis 50 ans
En plein centre ville, un havre de paix depuis près de 50 ans.
Culture

Musée régional d’Auvergne : l’ethnologie locale depuis 50 ans

Voici déjà 50 ans que le Musée Régional d’Auvergne rend hommage à la vie des habitants de l’Auvergne. Labellisé « Musée de France » et situé en plein centre-ville de Riom, il a pour objectif de mieux connaitre les us et coutumes de nos grands-parents et de leurs ancêtres. Au fil de la visite, les souvenirs prennent le dessus et agissent comme une fontaine de jouvence …
Plusieurs univers pour mieux comprendre la vie de nos aïeux.

Situé à seulement quelques encablures du musée Mandet, où l’art contemporain est roi, le Musée Régional d’Auvergne peut parfois passer inaperçu à côté de « son grand frère ». Pourtant, au cœur d’un havre de paix, en plein centre ville, l’établissement propose à ses visiteurs l’opportunité de porter un regard différent sur la manière de vivre des Auvergnats à travers les époques, afin de mieux les connaitre. Pour Anne Chanonat, responsable des collections du musée, il est essentiel de se rappeler comment vivaient nos « anciens » : « L’idée de créer le musée a germé dans les années 30. C’est Georges-Henri Rivière, le fondateur de l’ethnographie française, qui a souhaité faire connaitre les manières de vivre des différents habitants de l’hexagone. Ainsi, dans chaque région, Rivière a été porteur d’une dynamique. En Auvergne, Pierre Sabatier, conservateur du musée Mandet à cette époque, a rapidement adhéré à cette volonté, afin d’agrandir et de compléter les collections existantes. » Avec près de 4.000 objets, dont 20% proviennent des collections de l’Etat, le site du musée Mandet devient très rapidement trop petit pour accueillir une telle richesse patrimoniale … 

Un témoignage venu des anciennes générations

Pour découvrir le nouveau site, rue Delille, le visiteur n’a guère que quelques pas à faire. Il traverse alors les époques et découvre les tenues caractéristiques de l’ancien temps. Mais aussi de nombreux outils, meubles ou encore activités, qui servaient à améliorer le quotidien dans les campagnes. Une ligne directrice parfaitement complémentaire de l’autre musée de la cité de Saint-Amable; C’est en tous cas l’avis d’Anne Chanonat : « Il suffit de traverser la rue pour passer d’un musée à l’autre ! Les publics sont différents, et chacun d’entre nous a sa propre identité. On invite les visiteurs à casser les codes et les à priori,. En effet, on peut parfaitement être amateur d’art contemporain et apprécier l’ethnologie. »

L’échange s’instaure

Un musée pour tous, de 7 à 77 ans.

Évoluer au sein du musée, c’est aussi remonter dans le temps sur les traces de nos parents. Dans chaque univers, des objets, des souvenirs qui nous paraissent plus que familiers :« Quand les habitants de la région ressortent du site, nombre d’entre eux nous proposent de fouiller dans leurs armoires ou dans les granges pour y découvrir et nous apporter de nouveaux objets. Un véritable échange  s’installe ainsi avec les visiteurs, y compris ceux provenant d’au-delà de nos frontières. »Afin d’être complet, le musée évoque également la culture et les danses et musiques traditionnelles locales: “Nous travaillons en collaboration avec les archives départementales pour sans cesse renouveler et compléter les collections existantes.” Pour les visiteurs locaux, impossible de pas ressortir sans une forme de nostalgie et des souvenirs d’enfance plein la tête !

Afin de fêter en grande pompe le 50anniversaire du Musée, de nombreuses expositions et animations pour tous les publics, sont proposées tout au long de l’année. Les visites comme les diverses animations sont gratuites, afin de profiter au plus grand nombre.

Pour en savoir plus, une page Facebook a été créée pour l’occasion. Afin de connaitre le programme complet des animations et expositions mais aussi les périodes et heures d’ouvertures, vous pouvez également vous renseigner sur le site de RLV : www.rlv.eu

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite