Accueil » Sports » Super 16 à Clermont : La boule lyonnaise d’élite à l’honneur !
Le nouveau boulodrome accueille le Super 16. Photo: Kinic.fr
Sports Week-End

Super 16 à Clermont : La boule lyonnaise d’élite à l’honneur !

Dans le cadre du nouveau boulodrome de l’agglomération, le Stade-Clermontois sport boules organise les 20 et 21 janvier, la cinquième manche du Super 16. Véritable championnat de France par équipe, c’est l’élite de la boule lyonnaise qui se produira dans la capitale auvergnate.

Président de la section « sport boules » du Stade-Clermontois, Julien Pradines est un organisateur heureux. Dans un nouvel écrin parfaitement pensé pour la pratique des sports de boules, le Stade-Clermontois accueille l’élite de la boule lyonnaise à l’occasion d’une manche du Super 16.

 

Un véritable championnat de France par équipe !

Julien Pradines, Président du club clermontois.
Photo: Kinic.fr

Et c’est bien la crème de la crème de la boule lyonnaise qui se présentera à Clermont-Ferrand pour deux jours de spectacles et de matchs endiablés. La formule est simple à comprendre par le public, comme nous l’explique Julien Pradines : « C’est un championnat qui oppose les 16 meilleures équipes de six joueurs. Pour la manche clermontoise, les équipes jouent des matchs en quadrette. Il y au total 13 étapes, certaines en quadrette, doublette mais aussi en tête à tête. C’est une compétition organisée par la Fédération Française Sport Boules (FFSB) avec un système de promotion-relégation. » Mais si le public a l’occasion de découvrir les meilleurs joueurs de France, ce sera sans la présence d’une équipe clermontoise : « Aujourd’hui le Stade-Clermontois n’évolue plus dans l’élite depuis trois ans faute de moyen pour conserver nos meilleurs joueurs. Mais nous avons la ferme intention de retrouver le plus haut niveau avec la présence de deux de nos équipes qui évoluent en seconde division. »

 

Un outil de travail adapté pour un sport singulier !

Une épreuve spectaculaire et ouverte à tous.
Photo: Kinic.fr

C’est un boulodrome flambant neuf,  inauguré en avril dernier, qui abritera cette épreuve. Un outil de développement qui permet à Julien Pradines et son club d’accueillir les joueurs comme le public dans les meilleures conditions : « Le nouveau boulodrome est dédié au sport boule lyonnaise. Grâce à cet outil, on a un rôle de formation et d’accueil de nouveaux publics, avec le développement du sport adapté, la pratique féminine ou du sport santé. Nous disposons aussi de notre propre école de boules afin de développer la formation locale. » En effet, la boule lyonnaise se singularise assez nettement de la traditionnelle partie de pétanque du dimanche, et nécessite une certaine pratique pour en maîtriser toutes les spécificités : « La nature du terrain est différente. En pétanque traditionnelle on privilégie des sols caillouteux, alors qu’en boule lyonnaise la nature du jeu est beaucoup plus roulante. Le but est de faire rouler les boules et non les porter. De plus, au niveau du tir, on a une zone de 50 cm avant la boule et la rafle n’est donc pas possible. » Et pour faciliter le roulement, la boule est elle aussi singulière : « La boule lyonnaise est d’un diamètre et d’un poids supérieur à une boule de pétanque. Elle est également lestée afin de s’écraser au sol et ne pas rebondir au moment de l’impact. » C’est donc une affaire qui roule pour le Stade-Clermontois, qui a décidé de rendre l’accès gratuit pour cet évènement afin de faire découvrir son sport par le plus grand nombre.

 

5e étape du Super 16 à Clermont-Ferrand :

Samedi 20 janvier à partir de 9H30 : Phase de poules.

Dimanche 21 janvier à partir de 9h30 : Quarts de finale, demi-finales, et finale.

Pour plus d’infos et de renseignements : www.stadeclermontoisboules.com

 

 

 

 

 

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite