Accueil » Culture » Les mélodies sans fausse note d’Olivier Marguerit
Olivier Marguerit- photo Capucine de Choqueuse.
Culture Mercredi

Les mélodies sans fausse note d’Olivier Marguerit

Désormais seul sur scène, Olivier Marguerit sera à la Coopé, mercredi 22 mai, après la sortie de son deuxième album "A Terre". Une belle rencontre en perspective...

Il a la silhouette et le visage d’un jeune homme. A l’approche de la quarantaine, on est un homme jeune, sans aucun doute, surtout à notre époque. Mais Olivier Marguerit n’en est pas tout à fait à ses premières expériences musicales. Il a partagé la vie de groupes essentiels de la scène franco-pop, de Syd Matters à Mina Tindle, de Thousand à Chevalrex en passant par Halo Maud et désormais poursuit, seul, son bonhomme de chemin. Un torrent La boue, son premier album solo, a été (presque) unanimement salué, affirmant une vraie personnalité artistique. Et c’est fort naturellement que l’on attendait la suite, sous la forme d’un deuxième opus.

Des petites perles

Sorti dans les frimas de l’hiver, A Terre constitue déjà une confirmation. Et peut-être un peu mieux que cela. Pop? Peut-être, sans doute… En tous cas, l’album recèle des mélodies simples, lumineuses, délicates, faciles d’accès et intelligentes. Des petites perles que l’on se plaît à enfiler et qui ne risquent pas de vieillir de si tôt. La musicalité semble couler de source et l’harmonie vocale est au diapason.

Thousand, décalé et efficace

Thousand- photo Mélanie Elbaz.

Dans ses chansons, Olivier Marguerit parle, tour à tour, de crise existentielle, de terre, de chute, de vertige, d’alcool. Des choses qui lui ressemblent, probablement, mais que tout un chacun peut partager. Cela tombe bien puisqu’il est désormais sur scène, à la rencontre directe du public. En première partie, Thousand, alias Stéphane Milochevitch, éternel outsider, artiste qui revendique son décalage avec le monde de la musique et affirme ses influences cinématographiques. De la pop folk imparable…

Mercredi 22 mai à 20h30 à la Coopérative de Mai (Petite Coopé). En première partie: Thousand. 

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite