Accueil » Vie publique » Le diocèse de Clermont compte sur la générosité de ses fidèles
L'église Saint-Genès-les-Carmes à Clermont.
Actualités Vie publique

Le diocèse de Clermont compte sur la générosité de ses fidèles

Le diocèse de Clermont lance sa campagne d'appel aux dons, le Denier de l'Eglise, après une année marquée par les confinements et les restrictions qui ont provoqué une baisse des ressources en paroisses.

Le diocèse de Clermont vient de lancer sa campagne annuelle d’appel aux dons. Une campagne particulièrement importante alors que les ressources en paroisses ont été sérieusement impactées par les confinements et les restrictions qui ont impactés les cultes depuis quelques mois.

Complémentaire mais distinct de la fameuse quête, pratiquée lors  des célébrations, mais aussi différent des offrandes, des legs et donations, autres ressources de l’Eglise, le Denier a pour vocation d’assurer le fonctionnement des paroisses, de permettre le traitement des prêtres, la formation des séminaristes et la rémunération des laïcs salariés. A travers cette campagne d’appels aux dons, le diocèse entend inviter les fidèles à changer leur regard sur cette ressource à laquelle près de la moitié des pratiquant ne participe pas jusqu’à présent. Et pour cela, elle a choisi le message suivant : « participer au Denier, c’est signifier concrètement son appartenance et son soutien à l’église catholique et la faire grandir. »

Une même campagne pour 70 diocèses

Pour la première fois, l’union faisant peut-être la force, une même campagne a été choisie par 70 diocèses de France. Celui de Clermont affirme avoir été séduit par l’idée de cette unité qui permet d’élargir l’impact de la campagne au-delà des frontières géographiques, de profiter d’outils et de contenus innovants tout en mutualisant retours d’expérience et frais de communication. Cette campagne 2021 entend s’articuler autour de deux messages : la proximité et l’Espérance. Deux figures fortes de l’Eglise, deux saints célèbres et emblématiques, ont ainsi été choisis comme têtes d’affiche : Sainte Thérèse de Lisieux et Saint François d’Assise.

La principale ressource

Le Denier (appelé alors “Denier du clergé”) a été créé en 1905, après la séparation de l’Eglise de France et de l’Etat. Il constitue aujourd’hui la principale ressource de l’Eglise (39%) alors que les quêtes versées lors des messes représente 23% des recettes. Pour le diocèse de Clermont, la collecte a atteint 2.227.124 € en 2020, soit une progression d’un peu plus de 130.000€ par rapport à 2019. Ils étaient 9983 donateurs (contre 9828 l’année précédente) pour un versement moyen de 226€. Enfin, durant les quinze dernières années, le montant de la collecte s’est globalement maintenue tandis que le nombre des donateurs a diminué. Sainte Thérèse de Lisieux et Saint François d’Assise parviendront-ils à “motiver” les fidèles ?

À propos de l'auteur

Avatar

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite