Accueil » Initiative » L’ESC Clermont livre une bataille contre le plagiat
Ce message est diffusé sur les ordinateurs de l'ESC Clermont.
Initiative Lundi

L’ESC Clermont livre une bataille contre le plagiat

C’est un fléau répandu chez bon nombre d’étudiants qui s’est renforcé avec l’avènement d’Internet : le plagiat ou l’art du copier-coller fait aussi des ravages dans les écoles de commerce. L’ESC vient de lancer une campagne anti-plagiat auprès de ses étudiants.

15 étudiants épinglés pour plagiat sur un effectif de 1200 étudiants pour l’année académique 2017/2018 : les chiffres sont faibles mais ne reflètent pas forcément à quel point le plagiat est répandu chez les étudiants de l’ESC Clermont comme dans toutes les écoles de commerce. Sophie Lastic- Bertret, responsable Infolab à l’ESC Clermont explique : “Le plagiat c’est le copier-coller vulgairement. On paraphrase.On a le droit de reprendre quelques phrases mais il y a des règles, mettre en guillemets, citer l’auteur et la source. Un étudiant qui va faire un mémoire ou un rapport ne va pas s’embêter à reprendre tous ces éléments parce qu’il n’avait pas l’impression que c’était important”.

Compilatio, un outil made in France

L’école du boulevard Trudaine est partie d’un constat : les étudiants ne possédaient pas tous le même niveau d’information sur le plagiat et encore moins les étudiants étrangers. Face à cela, l’ESC a décidé de mettre en place une sensibilisation et de donner le même niveau d’information quel que soit le diplôme préparé. “On a mis en place un groupe de travail et on y a associé des professeurs. On a décidé de créer un module de e-learning à destination des étudiants, au sein de leur cursus” affirme Isabelle Comon, directrice des études. Sophie Lastic- Bertret poursuit : “Je fais partie d’un groupe de travail de responsables de toutes les bibliothèques au niveau de la conférence des grande écoles de commerce. On se retrouve chaque année pendant 3 jours et on débat de problématiques communes à nos métiers au sein des différentes écoles de commerce. 23 établissements sur 33 en ont fait l’acquisition d’un logiciel anti-plagiat”.

Des sanctions allant jusqu’à l’annulation du diplôme

Pour l’ESC Clermont, la solution choisie s’appelle Compilatio, un logiciel français qui coûte environ 4000 euros. Cet outil permet de définir un taux de plagiat pour un document et de repérer s’il y a eu des copier-coller. L’enseignant demande le support en pdf et le document est inséré dans la base. Il est analysé par Compilatio qui va aller chercher les informations sur le web mais aussi auprès des membres qui ont acquis ce logiciel. L’analyse est précise et rapide  : en 15 min l’enseignant ou l’étudiant reçoivent le résultat. “C’est un outil fabuleux” d’après Nelly Saintot, documentaliste. Cette campagne de sensibilisation porte ses fruits et l’outil Compilatio est très utilisé, par les professeurs et les étudiants. La menace de la sanction auprès des étudiants joue aussi son rôle : pris sur le fait, un plagiaire peut aller en conseil de discipline. Il s’expose de sanctions pouvant aller jusqu’à l’annulation du diplôme.

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite