Accueil » Vie publique » Une maison et des ambassadeurs pour expliquer InspiRe
Julie, Jules, David, Hakim, Mickaël et Alexis et Franck, Médiateurs InspiRe _ Photo 7 Jours à Clermont
Julie, Jules, David, Hakim, Mickaël et Alexis et Franck, Médiateurs InspiRe _ Photo 7 Jours à Clermont
Vie publique

Une maison et des ambassadeurs pour expliquer InspiRe

Tous les travaux en cours dans la métropole clermontoise ne sont pas forcément liés au projet InspiRe, même si sa mise en œuvre nécessite la tenue de nombreux chantiers. Pour aider les riverains et les commerçants à mieux vivre les différentes phases, une équipe de médiateurs sillonne la ville et tient des permanences à la Maison InspiRe place Renoux.

En ce moment, InspiRe a bon dos. Dès que quelque-chose ne va pas à Clermont, c’est de sa faute. S’il est vrai, cependant, que ce projet qui va transformer la ville en véritable métropole, génère de nombreuses tracasseries dans la vie quotidienne, en revanche les travaux actuellement en cours ne sont pas tous liées à InspiRe et à la réorganisation des transports en commun. Certains concernent les réseaux de chaleur, d’autres l’entretien courant et les réparations, d’autres encore l’évolution du parc immobilier.
Beaucoup de citoyens pestent contre le fait que tous les chantiers sont menés en même temps mais à choisir entre la concentration dans le temps et l’étalement qui transformerait la ville en chantier quasi éternel, la municipalité à fait un choix et l’assume. Olivier Bianchi, président de la métropole le répète souvent « c’était ça ou rester au niveau d’une ville de province de 50 000 habitants » constatant malgré tout que les Clermontois commencent à comprendre l’intérêt de faire évoluer la ville sur la double thématique du cadre de vie et de la transition écologique.

Répéter les choses

Pour lutter contre les fakenews et le manque de compréhension, InspiRe a désormais sa « Maison » qui sert de lieu d’information et de camps de base pour une équipe de médiateurs, formés spécifiquement et chargés d’apporter au public un « éclairage précis, détaillé et circonstancié sur l’ensemble des phases de ce projet ». Franck Machado coordinateur rappelle le rôle de cette équipe. « L’objectif est d’être au plus près des riverains, des commerçants en suivant les phases de chantier. Nous distribuons les info-travaux et informons sur les différents outils à disposition lorsqu’on se déplace. On a une « météo des travaux » que les gens peuvent suivre sur le site web et aussi une newsletter le vendredi qui fait le point sur ce qui s’est passé dans la semaine et voir l’évolution des chantiers sur la semaine suivante ». Malgré les campagnes de communication il est nécessaire de répéter les choses. « Il y a des incertitudes et des bruits qui courent » reprend Franck Machado qui constate qu’un appel sur trois, reçus à la permanence, ne concerne pas InspiRe. « On est là pour, entre guillemets, casser les fakenews et expliquer pourquoi et comment se passent les choses. Par exemple, j’ai eu cette semaine, des remontées sur l’installation d’une base de vie chantier à Ballainvilliers ou des tranchées qui interdiraient la livraisons des commerçants… hé bien non, on est là pour dire que les livreurs circuleront toujours. On est souvent face à des problématiques de déplacements trajets-travail, de sorties le weekend. À travers les outils de communications on peut aider à trouver les meilleurs trajets possibles sachant que Waze est remis à jour en fonction des travaux. Le but est qu’il n’y ait pas de mauvaise surprise parce qu’on a pas anticipé une zone de travaux. »

Un rôle de sentinelle

En permanence sur le terrain, les médiateurs observent, écoutent, analysent et font remonter les informations de manière à corriger ce qui peut l’être : un manque de signalétique, un feu vert trop court, un accès bloqué par un trou sur lequel on peut mettre une plaque de métal… »Il y a des sujet ponctuels » reprend le coordinateur « Les problèmes pour les personnes à mobilité réduite, la questions des arbres qui devront être coupés et des questions récurrentes sur la durée des travaux, sur les impacts… et puis une incompréhension globale sur l’idée de faire des trous avant de faire rouler des bus. Mais depuis le début des travaux, les gens sont déjà dans la réflexion de savoir comment ils se déplacent. Ils se projettent aussi pour savoir comment ils se déplaceront dans deux ans et demi, est-ce-que cela vaudra encore le coup de prendre sa voiture, quelles seront les opportunités pour utiliser un vélo ou les transports en commun. Certains ne sont pas encore prêts mais il y a cette projection. »

Maison InspiRe, 14 place Renoux à Clermont. Ouverture au public : mercredi et vendredi  de 11h à 14h et de 16h à 19h, samedi : de 11h à 17h /  06 15 76 29 41  et contact@inspire-clermontmetropole.fr

Permances hors Maison InspiRe :  Maison de quartier de la Fontaine du Bac les lundis de 17h à 19h les semaines impaires et Maison de projet Cœur de Ville à Cournon-d’Auvergne les mercredis de 14h à 18h et le 2e samedi du mois de 10h à 12h.

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

1 Commentaire

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé