Accueil » Vie publique » Annette Kellerman : une figure du féminisme qui a sa place à Clermont
Esplanade Kellerman / Photo 7 Jours à Clermont
Esplanade Kellerman / Photo 7 Jours à Clermont
Histoire Vie publique

Annette Kellerman : une figure du féminisme qui a sa place à Clermont

Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand a récemment inauguré l'esplanade située entre le stade nautique Pierre-de-Coubertin et l'entrée des artistes de la Comédie. En lui donnant le nom d'Annette Kellerman, la ville a voulu mettre en lumière l'implication de cette nageuse et actrice australienne dans la cause féministe.

En 2014,  le club service féminin Soroptimist a publié une enquête portant sur 63 500 noms de rues de 111 communes françaises. Cette enquête a révélé que seulement 2 % des rues portent le nom d’une femme, soit 6% des noms dédiés à des personnalités. Ce pourcentage est très faible et par conséquent non représentatif de la place des femmes dans la société. Afin de favoriser l’égalité entre les sexes, les actions permettant de rendre visibles des femmes dans des domaines où elles le sont souvent invisibles, sont incontournables. Ainsi, réfléchir à la dénomination des rues avec des noms féminins permet de tendre vers plus d’équité. Des figures locales, comme Anne Courtillé, ou des personnalités qui ont marqué le destin de tous dans l’histoire, comme Olympe de Gouges sont mises en avant à Clermont-Ferrand, ville légèrement au dessus de la tendance nationale. Cette fois-ci, c’est Annette Kellerman qui bénéficie d’une belle exposition. Retour sur l’étonnant parcours de cette native de Marrickville en Australie.

Le droit de disposer de son corps

Annette_Kellerman Photo DR
A. Kellerman Photo DR

L’esplanade Annette Kellerman rend hommage à cette personnalité visionnaire grâce à qui les femmes peuvent se baigner aujourd’hui en maillot de bain une pièce. Elle avait conçu et cousu elle-même un juste-au-corps noir, allant des pieds au cou et laissant deviner la silhouette. Quel était son objectif ? Maximiser ses performances lors de compétition de natation. Une innovation qui lui a valu une arrestation en 1907 à Boston pour « indécence ». Ne correspondant pas à la tenue traditionnelle des femmes pour aller à l’eau (un costume en laine, une ceinture, un pantalon bouffant large, un bonnet, des collants et des chaussures de bain) le scandale ne pouvait qu’éclater. Finalement, le juge a fait jurisprudence en statuant en faveur de l’argument sportif. Médiatisé, cet évènement a permis la popularisation du maillot de bain une pièce.

Pionnière de la pratique de la natation synchronisée

Ayant contracté la polio à l’âge de six ans, elle est appareillée pour se déplacer et prend alors goût à la natation, prescrite pour stimuler ses jambes. Elle persévère dans ce sport, et pratique aussi le plongeon. En 1905, à 19 ans, elle est la première femme à tenter la traversée de la Manche à la nage. Les nageurs sont autorisés à nager nus, contrairement à Annette Kellerman, obligée de porter une combinaison qu’elle quitte durant la compétition. Au bout de dix heures d’effort dans une eau à 11 °C, elle abandonne en pleine course en raison des conditions difficiles, après s’être révélée particulièrement combative face à l’abandon, entre-temps, de ses adversaires masculins.

 

À propos de l'auteur

Eloïse Gerenton

Animée par l’envie de parler du monde qui l'entoure, Eloïse originaire du Puy-en-Velay a prit la voie du journalisme après l’obtention de son bac Littéraire. Aujourd’hui, étudiante en deuxième année de DUT journalisme à Vichy, elle s'épanouit pleinement dans ce domaine.
Passionnée par la vidéo, Eloïse aime également transmettre l’information par le biais de l’écrit. Les phénomènes environnementaux et sociétaux intéressent particulièrement notre future journaliste.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite