Accueil » Carte d'étudiant » Une seconde chance…
Photo D.R.
Carte d'étudiant

Une seconde chance…

Petit budget, mais grandes envies…comment arriver à combler la frénésie d’achat de la plupart des étudiants tout en prenant en compte le porte-monnaie et la santé de notre chère planète ? Eh bien, croyez-le ou non, mais c’est encore grâce à un savant mélange d’ancien et d’innovation que la solution s’impose.

Faites un accueil triomphant aux applications de ventes de vêtements… de seconde main ! D’abord inconnues puis mises sur le devant de la scène et même utilisées et promues par les anciennes Miss France, ces applications mobiles telles que Vinted et United Wardrobe, pour ne citer que les plus connues, ont su séduire étudiantes et étudiants. Pratiques et faciles d’utilisation, elles vous proposent des vêtements de toutes marques et qualités à des prix compétitifs, et surtout, elles sont internationales, une occasion de découvrir de nouvelles marques et de nouveaux styles.

Une page de vinted.

Un recyclage dernier cri

Recommandées par les quatre étudiantes qui ont participé à l’enquête, elles allient le côté vintage des friperies avec l’avantage de ne pas sortir de chez soi. C’est une sorte de dressing immense, avec une grande diversité de marques ou de modèles, qui permet d’éviter la destruction de milliers de vêtements et ainsi limite l’impact de la fast-fashion sur la planète. Une nouvelle manière de recycler tout en sauvant son porte-monnaie.

Quand les utilisatrices témoignent

« Il n’y a aucun frais pour le vendeur, l’appli est super simple à utiliser et cela permet de suivre de bonnes valeurs écologiques » déclare Marine, étudiante et fervente utilisatrice de Vinted. C’est un phénomène de simplicité qui lie les utilisateurs, autant dans l’achat que l’envoi, mais également la participation écologique. L’épargne mise en place sur le site quand on vend des habits est également soulignée par Axelle, 20 ans : « se faire des sous et renouveler sa garde-robe en même temps, c’est un super concept quand on est étudiant. » Ainsi ce système que l’on peut appeler de seconde chance a tout pour plaire, d’autant plus que les mauvaises expériences restent rares.

 

À propos de l'auteur

Estelle Matarin

Estelle Matarin

Etudiante en deuxième année de communication à Clermont-Ferrand, Estelle Matarin est originaire de la région toulousaine. Passionnée par la culture anglo-saxonne, le voyage et la découverte des cultures elle est « tombée » dans l’écriture suite à un engouement fort pour la lecture. La pop-culture cinématographique et musicale rythme ses journées. Durant ces dernières années, elle s’est intéressée au monde du digital notamment au travers des réseaux sociaux mais également des blogs. Elle a pour projet l’ouverture d’une page Instagram et la réouverture prochaine d’un blog sur la découverte culturelle.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite