Accueil » Carte d'étudiant » L’eSport à Clermont: les étudiants se lancent
Des compétiteurs acharnés- photo D.R.
Carte d'étudiant

L’eSport à Clermont: les étudiants se lancent

Sport ou pas sport? En tous cas, l'eSport séduit de plus en plus de jeunes. Une compétition est réservée aux étudiants sur le jeu "League of Legends". L'Université Clermont Auvergne y est bien représentée...

Alors que beaucoup de monde continue de penser que cette pratique ne doit pas être considérée comme du sport, l’eSport est de plus en plus populaire chez les jeunes. Que ce soit sur des jeux comme Fortnite, Call of Duty, Hearthstone ou League of Legends, l’aspect compétitif de ces jeux attire toujours plus de spectateurs sur internet mais surtout de joueurs, et depuis l’année dernière, Riot Games, avec l’aide de SGN (Student Gaming Network), tente d’intégrer les étudiants au circuit compétitif de son jeu League of Legends avec la « Grosse Ligue », une compétition réservée aux étudiants afin de déterminer les meilleurs écoles/universités de France sur League of Legends.

« League of Legends », c’est quoi?

« League of Legends » (ou LoL) est un MOBA : un jeu multi-joueurs en ligne de bataille en arène. Le but ? Les joueurs doivent s’affronter à 5 contre 5 pour détruire la base adverse (le « Nexus »). Avant le début de chaque partie, chaque joueur pourra choisir un personnage parmi les plus de 150 disponibles. Avant cela 5 personnages seront « bannis » de la partie par chaque équipe (10 au total). Cette phase est appelée « phase de pick et ban ».  Chaque personnage ayant ses propres compétences et caractéristiques, les rôles seront différents au cours de la partie et cela laisse libre cours à de nombreuses stratégies qui peuvent évoluer pendant la partie. Au fur et à mesure de la partie, les joueurs devront accumuler de l’expérience et de l’argent pour améliorer leurs compétences et acheter des objets pour, ensuite, améliorer leurs personnages, éliminer les ennemis et détruire les défenses et le Nexus adverse.

Grosse Ligue, gros format…

Comme la majorité des compétitions sur LoL, la Grosse Ligue se déroule en deux segments (« Splits »). Les équipes sont réparties en groupes en fonction de leur région (Auvergne-Rhône-Alpes, Ile-de-France, etc.), puis elles sont divisées dans différents paliers, en fonction de leur niveau, du plus haut au plus bas :

  • Palier Baron,
  • Palier Dragon,
  • Palier Hérault,
  • Palier Carapateurs.

A l’intérieur de ces paliers, les équipes sont de nouveau réparties dans des groupes d’environ 10 équipes de niveau similaire (ça commence à faire beaucoup de groupes). Les meilleures de chaque groupe entreront dans une phase éliminatoire pour tenter d’intégrer le palier suivant (les « Play-in ») ou pour tenter de remporter la compétition au palier Baron (« Play-off »). Les équipes ne sont composées que d’étudiants qui représenteront leur université.

Les « Gaulois Arvernes » fervents porte-drapeaux de l’UCA

Cette année, de nombreuses équipes représentent les écoles et universités clermontoises, et parmi elles, le groupe « Les Gaulois Arvernes » (LGA) a réussi à inscrire 4 formations, composées, en règle générale, de 5 joueurs titulaires ; 2 remplaçants et 1 coach. Chaque équipe a concouru dans des groupes différents lors du premier segment, et l’une d’entre-elles a atteint le palier Hérault (passage intermédiaire entre les paliers Dragon et Baron) ! Les équipes peuvent paraître homogènes en termes de niveau de jeu. En réalité, certains joueurs sont très inexpérimentés et peuvent compter sur l’aide d’autres présents sur le jeu depuis plusieurs années voire même le lancement (il y a déjà 10 ans). Cependant, il est assez rare que des équipes soient identiques d’une année à l’autre puisque la compétition n’est ouverte qu’aux étudiants. Ainsi, lorsqu’un étudiant à fini son cursus, il ne peut plus participer et doit donc être remplacé ce qui empêche de créer des équipes sur le long terme. Cette compétition est certes un moyen pour développer et populariser l’eSport en France mais elle permet également aux participants de vivre une expérience virtuelle et humaine qu’ils n’auraient peut-être jamais vécue sans cela. Et puis qui sait (?), cette année l’UCA sera peut-être sacrée université de l’année (sur League of Legends) …

À propos de l'auteur

Axel Renaudineau

Axel Renaudineau

Passionné de jeux vidéo depuis toujours, Axel Renaudineau a passé un Baccalauréat Sciences et Technologies de l'Industrie et du Développement Durable afin de se lancer dans le développement de jeux. A la fin de sa période au lycée, il est attiré par le commentaire de compétitions de jeux vidéo et démarre alors une licence Information-Communication avec l’objectif de devenir commentateur E-sportif.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite