Accueil » Culture » Thibaut Solano nous plonge au cœur de l’affaire Grégory
Thibaut Solano.
Culture Lundi

Thibaut Solano nous plonge au cœur de l’affaire Grégory

Clermontois pendant 10 ans et ancien journaliste à La Montagne, Thibaut Solano vient de publier “La Voix rauque” aux éditions les Arènes. Dans ce récit, il revient sur l’affaire Grégory, l’assassinat d’un enfant de 4 ans en 1984. Pour lui, la clé de l’énigme est le corbeau qui a harcelé l’ensemble de la famille Villemin.

7 jours à Clermont : Pourquoi un énième livre sur l’affaire Grégory?

Thibaut Solano : L’idée est venue après une discussion avec les membres de l’équipe de ma maison d’édition, Les Arènes. J’avais déjà publié un premier livre, Les Disparues. Nous parlions d’affaires criminelles non élucidées et nous avons assez rapidement évoqué l’affaire Grégory. Nous nous demandions où en était l’histoire, sachant, qu’à ce moment-là, l’enquête semblait plutôt au point mort. C’était en 2015. Mon premier réflexe a été de penser que tout avait dit sur l’affaire : on connaît tout de l’horreur du crime, l’assassinat de Grégory Villemin, on sait à peu près dans les grandes lignes le fiasco judiciaire qui a suivi. En examinant le dossier judiciaire, je me suis rendu compte que l’avant était beaucoup moins connu et pourtant ça méritait de s’y attarder. En effet, l’avant c’est le passé de la famille, les secrets du clan, quatre années durant lesquelles un corbeau a harcelé la famille Villemin. J’ai pensé que c’était important de se pencher dessus, d’abord parce que cette période est moins connue et aussi car, à mon avis,  c’est là que se cache la clé de l’énigme. Un corbeau a harcelé la famille Villemin et un an et demi avant de passer à l’acte, il avait déjà annoncé son crime. Au printemps 1983, il menaçait déjà de s’en prendre à Grégory Villemin.

7 JAC : Dans le livre, les profils psychologiques et l’intimité des protagonistes sont très fouillés. Comment avez-vous réalisé cette prouesse?

T.S : D’abord en lisant et en relisant le dossier, où se trouvent tous les procès verbaux, tous les témoignages de la famille. J’ai pu reconstituer à la fois les scènes-clés qui ont précédé le crime et les personnalités des différents protagonistes sont visibles à travers ces PV. Il y a aussi eu des entretiens pour en savoir plus, pour creuser, et j’ai passé plusieurs mois, entre 2015 et la fin 2016, à analyser le dossier, sans écrire la première ligne, et à me faire des fiches sur ces scènes-clés et sur les différents personnages, avec les détails de leurs quotidiens.

7 JAC : Les premiers appels du corbeau datent de 1981. Racontez-nous ces appels.

T.S :  Il y a plusieurs appels dès l’année 1981. Beaucoup de familles dans la région de la Vologne n’ont le téléphone qu’à partir de cette année-là. En même temps que le téléphone, arrive ce mystérieux corbeau. Le premier appel parlé date de l’été 1981, il s’agit d’une voix de femme, qui appelle chez Jean-Marie et Christine Villemin, et qui chante une chanson de l’époque “Chef, un petit verre, on a soif”. Au début on peut croire à une blague, mais à l’automne 1981, une voix rauque remplace cette voix féminine et commence à être beaucoup moins drôle, profère des insultes à l’encontre de Christine et Jean-Marie Villemin, des grands-parents Villemin, et ensuite ça va se propager à toute la famille. Les menaces arrivent dès l’automne 1981 et une tentative d’intrusion physique chez Christine et Jean-Marie Villemin se déroule au même moment. A partir de 1983, il y aura aussi des lettres envoyées par le corbeau.

7 JAC : Toute la famille Villemin est la cible du corbeau, y compris le père,  Albert, le mari de Monique…

T.S : Albert fait partie des cibles principales. Il est le père de Jean-Marie Villemin. C’est un homme assez fragile, sans doute un peu dépressif. Le corbeau va l’insulter et faire référence à des secrets de famille pour mieux le blesser et le pousser à se suicider.      

Thibaut Solano- photo : Audrey Chanonat

7 JAC : Des secrets de famille sont au cœur des appels du corbeau…

T.S : Le corbeau utilise plusieurs secrets de famille pour harceler les Villemin. Parmi ces secrets, il y a la pendaison du père d’Albert. Cet homme s’est suicidé car sa femme l’avait quitté. Cela a été très douloureux pour Albert, qui s’est quasiment retrouvé orphelin dans son enfance. Ce secret va être un peu connu des enfants Villemin et, curieusement, le corbeau va décider de faire remonter cela à la surface et de l’utiliser pour blesser Albert Villemin.

7 JAC : Quelle est votre intime conviction sur l’identité du corbeau?

T.S : J’ai voulu rester très prudent dans le livre. Dans les dernières pages,  je fais la liste d’indications sur le profil du corbeau. Selon moi, il y a un couple de corbeaux, un homme et une femme. Ils connaissaient beaucoup de choses sur les secrets de la famille Villemin, sur son quotidien. C’est forcément quelqu’un de très proche de la famille, qui pouvait même avoir une vue sur la maison des grands-parents. Il y a aussi des éléments qui accablent Bernard Laroche.

7 JAC : Après les rebondissements des derniers mois, pensez-vous que l’on connaîtra un jour la vérité dans cette énigme judiciaire?

T.S : J’espère. On peut se demander si l’enquête débouchera sur un procès d’Assises. Et est-ce que le procès donnera lieu à une condamnation? Cela fait beaucoup d’incertitudes. On peut espérer un rebondissement différent, comme quelqu’un qui ferait des aveux sur son lit de mort ou qui révélerait des informations. Je pense que quelqu’un sait  dans ce cercle-là et le problème est ce mur du silence contre lequel les enquêteurs se heurtent depuis des années.

La Voix rauque : Thibault Solano éditions Les Arènes

À propos de l'auteur

Catherine Lopes

Catherine Lopes

Journaliste diplômée de l’Ecole de Journalisme et de Communication de Marseille, Catherine arrive en Auvergne en 2006 et fait ses armes sur Clermont Première. Après plusieurs années de collaboration,  elle découvre ensuite le monde de la pige et travaille pour plusieurs sociétés de production. Elle écrit aussi pour le web et fait de la radio. Véritable touche à tout, Catherine aime avant tout raconter des histoires.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite