Accueil » Chroniques » Sept jours sur sept, la vie des bêtes
Photo D.R.
Chroniques

Sept jours sur sept, la vie des bêtes

Donc, pour cette nouvelle chronique, la dixième du nom, il nous fallait trouver un thème… Ah ! Mais c’est que la chose s’avérait difficile, chaque jour de la semaine apportant son lot d’animactualités plutôt indigestes…

De lundi à mercredi…

Lundi, m’est venue l’idée de parler des chats, de ces pauvres chats qui errent en mal de maison, de nourriture et de chaleur, et qui sont de plus en plus pourchassés à fin d’extermination. Les communes rurales, particulièrement, sont impitoyables. On m’a raconté qu’un maire avait demandé à deux de ses administrés de se débarrasser d’un groupe de chats qui vivaient dans la véranda d’une vieille femme qui les protégeait, mais venait d’être hospitalisée sans espoir de retour. Les deux « bénévoles » ont trouvé un moyen efficace d’éliminer les gêneurs. Ils les ont tous tués… à coups de bâton. Cette anecdote est véridique. D’autres collectivités font appel aux chasseurs, toujours prêts à rendre service.

D’ailleurs, mardi, je me dis qu’il y a urgence à s’attaquer à cette pratique ignoble qu’est la chasse : une manifestation qui a eu lieu à Paris, le 13 octobre, n’a pas eu l’heur d’inspirer les médias qui préfèrent généralement en faire des tonnes sur une dizaine de tracteurs déversant du fumier devant les préfectures… Pourtant elle avait réuni 2.000 personnes. Mercredi, une autre urgence m’apparaît. On m’envoie une pétition qui demande une condamnation exemplaire pour un individu qui a massacré gratuitement un chat dans un jardin public à Limoges, à moins que ce ne soit pour avoir brûlé vif un berger allemand… Ou pour un autre qui a fait circuler une vidéo où on le voit martyriser un chiot… Il faut en parler, de ces actes abjects, qui sont la honte de l’humanité parce qu’ils s’exercent, presque toujours impunément, sur bien plus vulnérables que nous… Il faut exiger que la justice sanctionne des actes de cruauté gratuite inacceptables.

A partir de jeudi, on continue…

Photo PETA.

Jeudi, j’ai pensé aux ourses slovènes Claverina et Slovita, qui ont tout à craindre d’une escouade de sauvages bien décidés à les chasser de « leur » territoire, et plus si affinités c’est-à-dire avoir leur peau au cas où elles s’obstineraient à traîner dans le coin. Vendredi, les atroces transports d’animaux en direction des pays d’Orient où les survivants seront égorgés à vif à peine arrivés me
remplissent de chagrin et de colère. Samedi, j’ai froid et je pense à ces élevages d’animaux à fourrure, sordides à souhait, qui prospèrent en France ; à la chasse à courre, pratique d’un autre siècle, cruelle et grotesque ; au sort des galgos, dans le sud de l’Espagne, là où les chasseurs sont tortionnaires non seulement de leurs proies, mais aussi de leurs chiens. Et aussi aux fourrières immondes et surpeuplées de certains pays de l’Est de l’Europe, où l’on exécute les chiens en les gazant, voire pire encore. Le dimanche, pas question de se reposer. Les massacres continuent ! Les tortures, les meurtres sur nos frères les animaux ne peuvent se compter… Et pendant ce temps-là le climat se dérange. Mais pour eux, ça ne change rien. La plupart des grands mammifères sauvages, des primates, des mammifères marins, ont définitivement disparu, poussés dans la vacuité de la mort par une humanité proliférante et envahissante. Ils ne reviendront pas. Ne reviendront pas non plus les victimes des fourrières, des chasseurs et autres. Les victimes de notre indifférence. Pour eux, il est trop tard.

N’en jetez plus ! Assez causé, il me faut vite choisir un thème… Bon sang, non, vraiment, je n’y arrive pas. Ah, tant pis, ce sera pour la prochaine fois…

À propos de l'auteur

Josée Barnérias

Josée Barnérias

A toujours été au plus près de la cause animale. En septembre 2010, a fondé La Griffe, association d'information et d'intervention pour les animaux. Aujourd'hui encore, elle en est la présidente. A travaillé pendant trente années dans la Presse quotidienne régionale. Elle vit à Clermont-Ferrand.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite