Accueil » Sports » Reprise du Clermont Foot : L’opération séduction d’Ahmet Schaefer
A. Schaefer sur la pelouse du stade Montpied
Événement Sports

Reprise du Clermont Foot : L’opération séduction d’Ahmet Schaefer

Même si la vente du club ne sera pas effective avant la semaine prochaine (le 11 mars), Claude Michy a tenu à présenter son successeur à la tête du club. Le Suisse Ahmet Schaefer, entouré d’une équipe de quatre personnes, souhaite aider le club à grandir mais sans tout révolutionner. Voici les 5 temps forts de cette présentation alors que le Clermont Foot affronte, ce vendredi soir, Grenoble dans le cadre du championnat de Ligue 2. .

Accompagné de ses partenaires et de Claude Michy, c’est un Ahmet Schaefer souriant et prévenant avec son auditoire, qui s’est présenté au stade Gabriel-Montpied. Après avoir évoqué le travail entrepris depuis son intronisation en 2005, Claude Michy a laissé son successeur présenter son projet, dont voici les grandes lignes.

Pourquoi le choix du Clermont-Foot ?

A. Schaefer en discussion avec O.Bianchi, Maire de Clermont-Ferrand

Ahmet Schaefer est un ancien dirigeant de la fédération internationale (FIFA). Suisse-Alémanique d’origine, il a la volonté de retrouver le terrain après avoir gérer les droits audiovisuels pour la société MP&Silva, puis développé le football dans les pays du Golfe pour le compte de la FIFA : « Notre choix s’est porté sur Clermont et l’Auvergne car nous avons des valeurs communes avec la Suisse. La montagne et les vaches bien sûr, mais aussi la discrétion, l’humilité, le pragmatisme et la valeur travail sont au centre de nos préoccupations. Nous avons la volonté de poursuivre le bon travail entrepris par Claude Michy dans une région en plein développement, en donnant des moyens supplémentaires au club. » Aucune annonce précise ou sommes à investir n’ont été révélées lors de cette présentation. Le nouvel homme fort du Clermont Foot souhaite faire de cette fin de saison une phase d’observation afin de cibler les futurs besoins pour l’exercice 2019-2020.

 

Un projet global avec Clermont comme élément central

L’acquisition du club clermontois est la première phase centrale d’un projet plus global que souhaite mettre en œuvre l’investisseur : « Nous souhaitons acquérir deux ou trois autres clubs (un club de deuxième division suisse et un autre en Europe de l’Est sont en pourparlers) pour mettre en place une synergie autour du Clermont Foot. La France possède un savoir-faire et n’est pas double championne du monde par hasard. C’est pourquoi nous souhaitons que la base de notre projet soit ici à Clermont. » Par ce biais, l’investisseur espère développer et mettre en valeur les fruits du travail du centre de formation des Gravanches. Le centre doit ensuite donner la possibilité aux jeunes joueurs de parfaire leur progression sportive dans ces club « satellites ». L’idée étant de tisser un réseau entre les diverses structures dans le futur.

Un centre de formation et des liens avec l’ASM à développer

A. Schaefer et C. Michy lors de la présentation du projet de reprise

C’est un élément moteur pour le nouvel investisseur, qui souhaite renforcer les relations avec l’ASM Clermont, pour améliorer l’actuel centre de formation partagé : « Nous souhaitons faire du Clermont-Foot un pôle d’excellence et cela commence par développer notre centre de formation pour en faire un modèle. La réussite de cette entreprise passe par un renforcement des relations avec le club de rugby de l’ASM-Clermont afin de développer l’outil de formation que nous avons en commun. On pense pouvoir amener de jeunes talents grâce au travail de scoutisme et nous souhaitons aussi nous ouvrir à l’international dans le futur. » Une politique qui semble avoir des points communs avec le club de Monaco, qu’Ahmet Schaefer balaie d’un revers de la main : « Le point commun c’est le centre d’excellence et les clubs satellites. Mais nous avons notre propre philosophie et notre propre stratégie. »

Une ambition sportive réelle mais mesurée

La continuité doit être le maître mot de cette reprise. Ainsi Ahmet Schaefer fixe des ambitions raisonnables pour l’avenir : « Nous voulons devenir un candidat régulier aux play-offs d’accession de la Ligue 2 pour continuer à faire grandir le club et être armé pour atteindre l’étage au-dessus. La Ligue 1 fait partie de nos ambitions, bien évidemment, d’ici 3 à 5 ans, si les choses évoluent favorablement et en parallèle du projet d’agrandissement du stade Gabriel-Montpied. Le travail de Pascal Gastien est déjà remarquable avec le 19ebudget du championnat. Dès-lors, on souhaite lui donner des moyens de développement, comme l’apport d’une cellule vidéo par exemple. » Avec plus de moyens, le Suisse souhaite donner de nouveaux outils dans le but de professionnaliser la direction sportive et offrir les meilleures armes à son entraîneur.

Une démonstration séduisante, des premières mesures dès le mois de juin

L’opération séduction passe aussi par le travail médiatique.

Dans son costume bleu, l’homme d’affaire Suisse s’est prêté volontiers au jeu des photos et des questions-réponses. Sans faire d’esbroufe, le futur président souhaite améliorer le quotidien du club, dès la saison prochaine. Pour ce faire, il nommera rapidement un directeur général, afin d’assurer une présence quotidienne dans la gestion du club. Pour prendre ses marques, Schaefer pourra aussi s’appuyer sur Claude Michy qui conservera provisoirement une activité au sein du CF 63 : « J’ai gardé symboliquement une action du club qui me permettra d’accompagner Ahmet dans sa prise de fonction, mais aussi de conserver une présence au sein des instances. Je serai donc président de l’UCPF (syndicat des clubs professionnels) jusqu’à la fin de la présente saison, le temps de la transition » explique celui qui dirige le club depuis 2005.

L’opération séduction se poursuivra ce vendredi soir, à l’occasion de la réception de Grenoble en championnat (20h). Dans le cadre de la Journée internationale des droits des femmes, le nouveau président aura une attention particulière (et chocolatée) pour toutes les supportrices présentes au stade.

 

 

À propos de l'auteur

Julien 0ury

Julien 0ury

Journaliste-commentateur sportif dans des médias nationaux comme Eurosport, Sud Radio ou encore Rugbyrama.fr, c'est un ancien sportif qui a choisi de vivre sa passion jusqu'au bout. Amoureux de sa région, il a la volonté de présenter le sport à travers ses émotions. Diplômé de l'école de journalisme de proximité de Vichy, il souhaite mettre en avant la qualité du travail des clubs sportifs locaux afin de faire connaitre les hommes et femmes qui se battent pour faire perdurer l'activité sportive pour tous.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite