Accueil » Chroniques » Netflix à notre secours !
Roma- photo A.Cuaron/ copyright Netflix.
Chroniques

Netflix à notre secours !

La situation actuelle nous empêchant de voir les films en salles, j'ai choisi de m'abonner à Netflix, malgré les réserves que j'avais exprimées jadis sur ce moyen de diffusion de films privés ainsi de projection publique mais qui ont le mérite d'être souvent de grande qualité.

Premier exemple avec Roma d’Alfonso Cuarón, réalisateur qui nous avait déjà éblouis avec Les fils de L’homme et Gravity. Ce film très personnel se déroule dans un quartier de Mexico nommé Roma, dans les années 70. La vie s’y déroule avec ses joies et ses peines et, aussi, ses épisodes plus spectaculaires comme une révolte sanglante, une forêt qui brûle etc etc… Ayant relu A la recherche du temps perdu de Marcel Proust, Cuarón dépeint avec justesse les caractères des personnages de sa jeunesse notamment celui d’une jeune servante qui nous transmet ses émotions. Le tout est filmé dans un somptueux noir et blanc. Petit détail, Roma a obtenu le Lion d’or à Venise en 2018…Enfin bonne nouvelle, le film aura une sortie DVD très bientôt. A voir et revoir.

Entre Bergman et Woody Allen

Marriage Story- copyright Wilson Webb.

Autre grand film, celui de Noah Baumbach, auteur prolifique de films qui se situent du côté de Woody Allen, sans avoir atteint la maestria de notre myope préféré. Dans Marriage Story, il touche juste et nous donne là un véritable chef-d’œuvre. Interprété par Scarlett Johansson, magnifique (comme d’habitude), et Adam Driver, échappé du dernier opus de Star Wars, cette histoire de divorce est traitée toute en finesse et on pense souvent à un melting pot de Bergman et de WoodyAllen. Baumbach s’inspire librement de son divorce avec Jennifer Jason Leigh et nous fait vibrer en alternant des séquences pleines d’un amour encore vivace et de passages plus âpres entre les deux protagonistes. Ajoutons qu’il y a de nombreux moments d’humour et que le monde du show-biz est omniprésent de façon brillante.

Anti-morosité

Uncut Gems des frères Safdie, qui n’ont rien de commun avec les Coen bros, est un thriller glauque à souhait, avec des difficultés de démarrage et de construction qui plombent le film. Caméra à l’épaule, personnages brumeux et rythme atypique n’ont pas réussi à captiver votre chroniqueur. Sans parler de la durée du film qui se traîne pendant plus de 2 heures. Adam Sandler, qui d’ordinaire est un comique hautement apprécié aux US et seulement reconnu en France par une poignée d’inconditionnels du rire, dont votre serviteur, est excellent dans le rôle d’un bijoutier corrompu jusqu’à l’os mais, par ces temps de confinement, nous préférons vous recommander Rien que pour vos cheveux de Dennis Dugan où ce dernier incarne un agent du Mossad pas maussade du tout qui désire se recycler dans la coiffure pour dames…Pas un classique mais, tout de même, quelle partie de plaisir!!!

 

À propos de l'auteur

Roger Herzhaft

Roger Herzhaft

Né à Strasbourg, il a exercé la profession d'opticien, passionné depuis toujours par le 7ème Art. Arrivé à Clermont-Ferrand en 1992, il fonde alors le "Cercle des Amis du cinéma" qu'il dirigera jusqu'en 2016,en tant que président. A animé ‌des émissions de télé et radio sur Clermont-Première, Radio Nostalgie et Radio France Bleu Pays d'Auvergne. Il aime en particulier le Western, Hitchcock, Truffaut, Steven Spielberg.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite