Accueil » Actualités » Michelin s’engage sur le «tout durable» pour 2030
pneu Michelin / photo : 7 Jours à Clermont
photo : 7 Jours à Clermont
Actualités Économie

Michelin s’engage sur le «tout durable» pour 2030

Les dirigeants de la manufacture clermontoise, viennent de présenter le programme « Michelin in Motion », une stratégie basée sur le « tout durable » qui devrait aboutir à une production propre en 2030.

Les dirigeants du groupe Michelin, viennent de présenter en détail, la feuille de route de la manufacture pour les années à venir. Basée sur les 3P comme People, Planet et Profit , elle pose les ambitions du groupe, pour 2030, autour d’indicateurs environnementaux, sociaux et sociétaux et financiers.
La maison mère de Bibendum, comme toutes les entreprises du monde qui doivent rendre des comptes à leurs actionnaires, entend bien accroître sa rentabilité. Pour cela, en plus de l’adaptation de ses effectifs, elle compte sur un engagement croissant de ses salariés, une féminisation de son encadrement et un renforcement de la sécurité au travail, domaine sur lequel elle œuvre depuis longtemps.
Si cette feuille de route ne révolutionne pas vraiment les domaines économiques et RH, en revanche elle interpelle au niveau de l’ambition écologique. Deux engagements forts sont mis en avant, avec une réduction conséquente des émissions de CO2 ouvrant la voie à un objectif de « Zéro émission nette » pour l’ensemble des sites de production en 2050, mais aussi l’augmentation du taux de matériaux durables dans l’ensemble de ses produits, avec un objectif à 40 % à horizon 2030, un autre à 100 % en 2050. Un programme sera par ailleurs lancé pour que les externalisations suivent la tendance.

Diversification et nouveaux horizons

L’entreprise va continuer à développer son cœur de métier, l’activité pneumatique, en s’adaptant aux nouvelles donnes en matière de transports, en particulier l’évolution vers la mobilité électrique dont le marché est en pleine expansion. Elle développera également des produits spécifiques hors automobile. L’entreprise qui a toujours démontré sa capacité à innover souhaite en effet déployer sa production dans cinq secteurs autour et au-delà du pneumatique : les services et solutions, les composites flexibles, le médical, l’impression 3D métal et la mobilité Hydrogène. Yves Chapot, qui cumule les postes de gérant et de directeur financier se montre positif face à l’avenir, « Malgré la crise que nous traversons et le contexte économique encore incertain, Michelin a démontré la résilience de son profil et la pertinence de son modèle économique » a t-il déclaré.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite