Accueil » Économie » La Librairie Les Volcans fête ses 10 ans en SCOP et ses 50 ans #2
Librairie de demain, Les Volcans / Photo 7 Jours à Clermont
Librairie de demain, / Photo 7 Jours à Clermont
Culture Dossier Économie Événement

La Librairie Les Volcans fête ses 10 ans en SCOP et ses 50 ans #2

La Libraire Les Volcans fête cette semaine un double anniversaire : les 10 ans de la SCOP et les 50 de l'établissement : retour sur l'histoire de cette institution clermontoise.

 

 #1 : cliquez ICI pour lire l’article

La Librairie Les Volcans a donc repris son activité en août 2014, sous le régime de la SCOP, après 6 mois de fermeture. Cette parenthèse a permis à l’équipe de remettre en ordre son outil de travail, de le rendre un peu plus « sexy » et de créer « Le Patio » un espace destiné aux rencontres culturelles, la médiation étant un des piliers du projet. Cette stratégie était d’autant opportune que la FNAC du Centre Jaude venait justement de fermer son Forum, laissant un grand vide dans l’animation culturelle de la ville.
Retour sur cette période mais aussi regard vers l’avenir avec les deux co-gérants, Philippe Pelade, déjà là  en 2014 et Boris Surjon arrivé il y a deux ans. 

« C’était une époque extrêmement intense »

7 Jours à Clermont : Vous souvenez-vous de ce que vous faisiez en juin 2014 ?
Philippe Pelade : Je me souviens extrêmement bien de ce que nous faisions et dans quel état d’esprit nous étions avec mes collègues. Nous étions en pleine période de rénovation du magasin. Il était fermé mais nous avions les clés. Beaucoup de travaux manuels, notamment de la peinture. Nous avons tout fait à 12 et en même temps nous faisions du nettoyage dans les rayons, des commandes avec les représentants. Nous passions donc du manuel au commercial avant de revenir au manuel… C’était une époque extrêmement intense, et nous nous démenions dans tous les sens en étant heureux de ce qui nous arrivait, c’est à dire avoir l’opportunité de rouvrir le magasin.

7JàC : Au fond pourquoi avoir choisi de monter une SCOP pour relancer la Libraire Les Volcans ?
P. P : Il n’y avait pas de repreneur et de notre côté nous n’avions pas individuellement assez d’argent pour reprendre l’activité. La seule possibilité qui nous apparaissait était que nous ne pouvions que nous réunir pour repartir… donc le choix de la SCOP a été un choix de raison. Cela nous est apparu assez évident même si nous avons du faire un travail sur nous-même pour apprendre à se connaître individuellement et collectivement et travailler ensemble.

7JàC : Une SCOP nécessite que tout les membres soient sur la même longueur d’onde, comment avez-géré cela ?
P. P : L’un des enjeux était que nous ayons tous la même ligne de conduite et la même vision. Il est vrai qu’à 12 c’est moins facile qu’à deux. Il nous a fallu travailler avec un coach et l’Union Sociale des SCOP. Nous avons du rapprocher nos visions, nos façons de faire aussi. Cela n’a pas toujours été simple… la création d’un groupe dans une SCOP n’est pas un long fleuve tranquille et chez nous il y a quand même des caractères, pas toujours faciles. Il a fallu parfois mettre de l’eau dans le vin, discuter, trancher. Mais au bout du bout, le mélange a plutôt fonctionné.

7JàC :  Une décennie plus tard, vous pensez que cette forme  d’entreprise est pertinente ?
P.P : Je pense que l’entreprise idéale n’existe pas, pas plus que la SCOP idéale. Après, on essaie d’harmoniser tous les paramètres pour que tout se déroule au mieux dans la concertation et la transparence. Après, nous sommes satisfaits du travail et du climat social actuel et très satisfait de notre établissement secondaire à Riom, la Libraire Horizon. Donc nous sommes plutôt contents du fonctionnement de ces deux entités.

7JàC : Dépasser 8 millions d’euros de chiffre d’affaire en 2023, vous imaginiez arriver à un tel résultat en 10 ans ?
P. P : On ne court par forcement après le développement exponentiel du chiffre d’affaire. On essaie déjà de faire notre métier le mieux possible, c’est la première règle. Le CA est un indicateur important mais ce qui compte c’est surtout la satisfaction des clients et le bien-être au travail des salariés et des associés. Quel bilan peut-on tirer après 10 ans ? C’est que la SCOP Librairie Les Volcans se porte bien, on est assez satisfaits des résultats car chaque année et je tiens à le souligner, la librairie a été bénéficiaire. Ce n’est pas un tabou de gagner de l’argent car nous avons une activité commerciale. En 2024 nous sommes la 16e librairie indépendante de France et c’est très satisfaisant.

7JàC : 400 événements organisés en une saison c’est aussi un beau résultat.
P.P : Au niveau national La Librairie Les Volcans fait partie des librairies qui arrivent à faire le plus d’animations et le plus d’événement significatifs. C’est un axe fort chez nous et c’est une volonté très marquée de développer le côté communication et événementiel parce que nous souhaitons que la libraire soit un lieu vivant. Nous souhaitons que ceux qui n’ont pas l’habitude de venir, poussent la porte et trouvent autre chose que du livre comme des expositions, des concerts, des lectures avec des clubs… la libraire du XXIe siècle est un lieu de culture.

La Librairie Les Volcans de demain

7Jours à Clermont : Pourquoi développer autant la partie événementielle ?
Boris Surjon : Comme le dit Philippe la programmation événementielle est dans l’ADN de la libraire. C’est un point essentiel avec le conseil de nos libraires. L’autre point c’est l’assortiment, le fait de pouvoir proposer un grand choix d’ouvrages. Néanmoins, cela ne suffira pas à sauver le livre et la lecture. Il faut donc que les gens viennent vivre une expérience au sein d’une librairie qui scénarise le livre. C’est aujourd’hui la vocation des Volcans et nous allons essayer de le promouvoir dans la cadre de ce que nous avons appelé La librairie de demain faute d’avoir trouvé l’acronyme parfait.

7JàC : Que signifie scénariser le livre
B. S : Il faut rendre le livre attractif, que les gens aient envie de pousser la porte de la librairie et trouvent les animations, les rencontres, les showcases… finalement qu’ils entrent dans un lieu de vie où il y a un peu de spectacle vivant car nous ne concurrencerons jamais Amazon  ou des grandes chaînes sur la seule partie livre. Mais on peut le faire en proposant autre chose aux clients, aux Clermontois et aux Auvergnats. Pour cela, on est soutenu comme il y a 10 ans et beaucoup d’entités ont compris que la libraire était véritablement un acteur culturel de l’agglomération

7JàC : En février 2025 vous lancez des travaux de transformation : qu’allez vous faire ?
B. S : Demain on va proposer un tiers-lieu culturel, un café qui soit un lieu de convivialité. Il faut effectivement que la libraire devienne un lieu de vie, un lieu de culture accessible à tous en proposant le meilleur. Toute modestie gardée cela est dans la lignée de ce qu’avait fait Jean Vilar à Avignon et qui a donné le festival. Un lieu accessible à tout le monde où l’on propose le meilleur et le plus beau. Par exemple on travaille avec l’Atelier Peduzzi qui est un grand scénographe qui a fait une partie de la villa Médicis, le Louvre, qui était le scénographe de Patrice Chéreau, pour offrir un café un peu singulier au sein de la librairie et cela correspond à ce que nous souhaitons faire. On y proposera des produit locaux et de qualité, issus des circuits courts.

7JàC : Du coup vous allez avoir deux pôles d’attraction, un café et toujours le Patio
B. S : On va essayer de travailler la complémentarité entre l’actuel Patio remanié où se déroulent les animations qui sera contiguë au café. Cela permettra d’augmenter la capacité pour les grandes rencontres. Il sera aussi possible de sonoriser le café pour suivre les animations. Ce que nous voulons, c’est offrir de l’espace et du temps au sein de la librairie pour que nos clients soient à la fois dans une librairie mais aussi dans un café, de pouvoir échanger. On a beaucoup d’idée pour animer cette espace mais ce sont les Clermontois qui vont aussi nous guider.

7JàC : L’idée c’est d’ouvrir les espaces, à l’intérieur mais aussi vers l’extérieur
B. S :  Oui le mot ouverture est important. Tout ce que l’on propose au patio est gratuit. Mais qu’est ce qui arrête les gens ? Ce n’est pas forcement l’argent, c’est aussi le capital culturel. C’est pour cela que l’on veut développer l’accès à la librairie pour tous, pour cela on va même ouvrir avec une terrasse, faire en sorte qu’en été, la porte soit toujours ouverte, de manière à offrir plus de facilité à entrer à tous les publics, jeune et moins jeune. C’est pour cela que l’on veut diversifier les animations en plus de la politique des grands noms qui est aujourd’hui notre marque de fabrique.  

7JàC : On associe souvent SCOP et ESS. Comment cela se matérialise-t-il  à la Libraire Les Volcans ?
B.S : Nous faisons partie de l’Économie Sociale et Solidaire et même nous sommes une entreprise classique et que nous avons besoin de chiffre d’affaire, on ne le redistribue pas tout à fait de la même façon que les autres. Il y a 34% de participation, les salaires ont été augmentés pour l’ensemble des salariés et ils sont 3% au dessus de la convention collective. Pour tout cela nous avons besoin de chiffre non pas pour enrichir des associés comme dans une entreprise classique  mais aussi pour permettre aux salariés d’être correctement payés. C’est en ce sens que notre entreprise est commerciale avec une vocation un peu alternative. Le modèle est différent, nous espérons qu’il perdurera le plus longtemps possible.

Programme spécial des 10 ans de SCOP à la Libraire Les Volcans : cliquez ICI

Vitrine 10 ans de SCOP - Librairie Les Volcans Photo 7 Jours à Clermont
Photo 7 Jours à Clermont

À propos de l'auteur

Olivier Perrot

Pionnier de la Radio Libre en 1981, Olivier Perrot a été animateur et journaliste notamment sur le réseau Europe 2 avant de devenir responsable communication et événements à la Fnac. Président de Kanti sas, spécialisée dans la communication culturelle, il a décidé de se réinvestir dans l'univers des médias en participant à la création de 7jours à Clermont.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé