Accueil » Patrimoine » Site archéologique de Corent : grand écart entre vestiges et technologie numérique
Sanctuaire de Corent Photo Wikipédia
Sanctuaire de Corent / Photo Wikipédia
Événement Jeudi Patrimoine

Site archéologique de Corent : grand écart entre vestiges et technologie numérique

Les nouvelles technologies permettent aujourd'hui aux archéologues de partager plus facilement leurs découvertes avec le public. Mais représenter c'est interpréter. La conférence "Corent : du trou de poteau à la réalité virtuelle" ouvre un débat passionnant.

Les Journées Départementales de l’Archéologie qui se déroulent cette semaine, permettent de découvrir de nombreux aspects de la discipline et en particulier l’apport considérable du numérique et de la représentation virtuelle, autant pour les archéologues que pour le public.
En préambule d’un weekend qui s’annonce chargé en événements, une conférence est organisée conjointement par le Musée de Gergovie, la Maison des Sciences de l’Homme et le Département du Puy-de-Dôme sur le thème : Corent : du trou de poteau à la réalité virtuelle.

À Corent les trous des poteaux ont parlé

Corent au sud de la métropole clermontoise est un site archéologique majeur qui présente les restes d’un important oppidum gaulois. Il fut occupé très longtemps dès le Néolithique comme en témoigne un ensemble palissadé et une sépulture collective un peu plus récente. De nombreux objets métalliques de toutes les étapes de l’âge du Bronze y on été découverts et surtout les vestiges d’une vaste agglomération datée de la fin de l’âge du Bronze final, (Xe et IXe siècles avant JC), une des plus étendues connue sur le territoire français. Cette agglomération regroupait de nombreuses habitations sur poteaux plantés et centrées sur un foyer en argile. À Corent comme sur tous les sites de cette époque, les poteaux en bois ont disparu, mais les trous comblés au fils des siècle restent visibles et contiennent des fibres de bois ou des restes de poteaux qui livrent des informations précieuses sur les constructions.

Numérique et imaginaire

À partir des fouilles archéologiques, et des découvertes dans les trous de poteaux, les archéologues formulent des hypothèses de restitution qu’il est possible aujourd’hui de matérialiser par une modélisation en 3D. Cette technologie devient alors un formidable outils de médiation auprès des publics avec des  films et des expériences immersives forcément scénarisés. Se pose alors  la question de la part de l’imaginaire dans la représentation et l’interprétation.

Pour éclairer le débat, la conférence permettra le dialogue entre Matthieu Poux, archéologue, responsable des fouilles de Corent et Nicolas Cayré, modélisateur 3D des images du site, David Geoffroy, auteur et réalisateur de films et Didier Théry, concepteur d’expériences immersives,

Corent : du trou de poteau à la réalité virtuelle. Conférence le jeudi 13 juin 2024, à 18h00, à l’Hôtel du Département (salle d’assemblée), 24 rue Saint-Esprit à Clermont. Entrée gratuite, sans réservation.

À propos de l'auteur

7 Jours à Clermont

La rédaction de 7 Jours à Clermont est composée de journalistes professionnels locaux. 7 Jours à Clermont, média web entièrement indépendant, a la volonté de mettre en exergue l’activité et les événements marquants des 7 jours à venir dans la métropole clermontoise.

Commenter

Cliquez ici pour commenter

Sponsorisé

Les infos dans votre boite

Sponsorisé